Analyses

  • Anticapitalisme

    « Élection, piège à cons »

    L’élection est un « chèque en blanc » que le peuple fait à ses élus, qui n’ont plus dès lors guère de comptes à rendre. A vrai dire, même si ces derniers ne sont pas réélus, ils trouvent toujours à se recaser et ne connaissent jamais la précarité ou le chômage.

  • Culture

    Petit syndicat, tout petit rectorat

    France Police est un petit syndicat de policiers qui se définit comme 100 % apolitique, 100 % patriote et 100 % encore un tas d’autres choses. Au total, ça fait 600 % de choses qui sentent le renfermé, si on se fie au site internet dudit syndicat, qui affirme sur fond tricolore que la France est sous la coupe des « islamo-gauchistes ».

  • Extrêmes droites

    Qu’est-ce que Génération Identitaire ?

    Dimanche 17 mars trois militants du groupe d’extrême droite Génération Identitaire ont perturbé la manifestation des Algériens en étendant une banderole « Ici c’est Nancy pas l’Algérie » sur le toit du bar Jean Lamour, place Stanislas. En cette période difficile pour les groupuscules fascistes, il est important de ne pas les laisser trouver un nouveau souffle en ouvrant une antenne locale en Lorraine. Pour mieux les combattre, commençons par mieux les connaître.

  • Médecine – Santé

    Lymée

    Un matin de septembre 2017, 8 h 30, j’émerge péniblement d’un sommeil comateux. J’avale mes trente cachets du matin et me prépare pour la perfusion quotidienne de Rocéphine, deux grammes tous les matins en intraveineuse. J’ai un cathéter dans le cœur pour me soigner : ce sont ces perfusions et les deux autres antibiotiques que je prends par voie orale tous les jours qui me maintiennent dans un état physique à peu près acceptable.

  • Répression – Prisons

    Un état d’urgence universel ?

    L’état d’urgence est devenu permanent en octobre novembre 2017, quand, deux ans après les attentats, ses principales mesures ont été inscrites dans le droit commun avec la loi antiterroriste adoptée par le Parlement. Douzième loi du genre adoptée depuis 1986, la dernière mouture aurait pu se résumer en un slogan : « Tout le pouvoir aux préfets ! »

  • Médias

    Sauve qui veut (la presse)

    Un marronnier est un sujet rebattu que la presse aborde régulièrement, qu’il vente ou qu’il pleuve, par habitude ou par facilité. Comme chaque année, l’arbre fleurit au printemps et perd ses feuilles, une fois l’automne venu.
    Tous les ans, autour du 20 janvier, le quotidien La Croix publie un dossier sur la confiance des Français dans les mé-dias, en s’appuyant sur une enquête – hum, disons plutôt, un sondage – réalisé par Kantar TNS.

  • Services publics

    Une histoire de barrages…

    Depuis plusieurs années, à chaque élection, les mêmes personnalités sérieuses et responsables, qui par leur politique favorisent la montée des nationalismes et l’augmentation de la fracture sociale, nous culpabilisent. Au premier tour comme au second : il faut faire barrage aux nationalistes, aux communistes et à toute cette graine de gauchistes, d’utopistes et d’extrémistes dangereux pour notre avenir.

  • Répression – Prisons
    | Nancy

    Police partout ! Franchises nulle part…

    Depuis le Moyen Âge, les franchises universitaires garantissent que le maintien de l’ordre dans l’enceinte des facultés relève des autorités universitaires et pas de la police (hors cas de flagrant délit, ça va de soi). Mais dans la start-up nation de Macron, les universités ne sont que des entreprises comme les autres et les préfet·e·s peuvent envoyer selon leur humeur la police nationale, les gendarmes, les RG ou la BAC faire régner la conception macroniste de l’ordre dans n’importe quelle fac.

  • Médecine – Santé

    What’s up Doc Big Brother ?

    Il est loin le temps où l’on pouvait encore opter pour la pudeur. Maintenant, il faudrait fuir dans une île déserte, une planète inconnue, ou plonger dans des fonds marins inexplorés pour chercher ne serait-ce qu’un peu de discrétion.

  • Mobilisations – Actions

    Gilles est noir !

    Dans la nuit, quelques centimètres de neige ont recouvert d’un manteau blanc le village endormi. Devant la boulangerie, ce dimanche matin, Léon, un ancien de France Telecom à la retraite, sort du magasin, la baguette sous le bras et le journal régional à la main. Il rencontre Gilles, son jeune ami maçon, qui vient acheter quelques croissants pour ses nouveaux copains du rond-point. Migrant régularisé, Gilles est noir, Gilles est gilet jaune.

  • Mobilisations – Actions

    À boire et à manger (dans le jaune)

    On peut dire que ça secoue ! Du côté des organisations militantes, les Gilets Jaunes nous ont tou∙tes surpris∙es. Pas seulement parce que les un∙es et les autres étaient occupé∙es par les élections professionnelles (quoique…), mais surtout parce que son point de départ sur la taxe pétrole, la convergence avec des artisans et des petits patrons, le ralliement de Wauquiez et Le Pen, le discours antisyndical… tout ça ressemblait quand même furieusement à une mobilisation de droite.

  • Répression – Prisons
    | Bure

    Bure ou la médiocratie du bâton !

    Les lundi 3 et mardi 4 décembre, trois nouvelles perquisitions sont venues s’ajouter à la vingtaine précédente, déjà conduites en plusieurs mois dans le cadre de l’instruction en association de malfaiteurs ouverte par un juge du tribunal de grande instance de Bar-le-Duc, à l’encontre des opposant-e-s au projet d’enfouissement de déchets nucléaires Cigéo.

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120