Violences policières au rectorat

Nancy |

Communiqué de presse de SUD Éducation Lorraine suite à l’évacuation violente du rectorat par les forces de l’ordre le 15 janvier 2020.

L’évacuation policière du rectorat occupé par des manifestant·es ce mercredi 15 janvier 2020 s’est soldée par des violences inacceptables de la part des forces de l’ordre.

A l’appel de plusieurs syndicats et de collectifs engagés dans la lutte contre la réforme des retraites et les réformes dans l’Éducation nationale, de nombreux·ses grévistes se sont rassemblé·es devant le rectorat ce mercredi 15 janvier 2020. Ce rassemblement festif était aussi l’occasion de dénoncer la prime exceptionnelle promise au recteur par décret. L’occupation des locaux du rectorat s’est déroulée dans une ambiance festive et sans heurts jusqu’à l’intervention des forces de l’ordre. Tandis que les manifestant·es quittaient lentement et en chantant le bâtiment par les escaliers, l’interpellation d’un de nos camarades a incité les autres à intervenir pacifiquement pour y mettre un terme. L’un d’entre eux à reçu un coup de matraque au niveau du thorax et s’est effondré victime d’un malaise. Les manifestant·es se sont interposé·es pour l’évacuer en urgence alors que les forces de l’ordre poursuivaient leur intervention dangereuse dans les escaliers. Notre camarade a ensuite dû être pris en charge par les pompiers pour être hospitalisé.

Honte au recteur et à son irresponsabilité, qui envoie, sans attendre, les CRS sur ses propres personnels.

SUD Éducation Lorraine dénonce l’évacuation policière brutale d’une mobilisation pacifique et demande que cesse la criminalisation croissante du mouvement social à Nancy et ailleurs. L’usage gratuit et répété de la violence et des moyens armés par les forces de l’ordre est inacceptable. Il en est de même des intimidations physiques et verbales systématiques que subissent les militant·es engagé·es dans les luttes sociales.

SUD Éducation Lorraine exige que toute la lumière soit faite sur les conditions d’intervention des forces de l’ordre durant l’occupation du rectorat ce mercredi 15 janvier 2020.

SUD Éducation Lorraine continuera à appeler à se mobiliser et rejoindre toutes les actions permettant le retrait du projet de réforme des retraites.

PDF - 105 ko
À lire sur le même sujet :

La fête en l’honneur du Recteur… tourne mal

L’après-midi avait pourtant bien démarré. L’AG interpro avait appelé au rassemblement des cheminot∙es de la CGT, et une petite cinquantaine de personnes a ensuite déambulé bruyamment, casseroles et percussions en main, pour rejoindre la fête organisée au rectorat à l’appel de la FSU, de FO et de Solidaires.