L’est répugnant, le nucléaire et les royalistes de Nancy

Nancy (54) |

Mardi 1er juin 2021, une manifestation était organisée à Bar-le-Duc devant le tribunal où se tenait le procès de la lutte contre le stockage de déchets radioactifs à Bure.

Quelques jours plus tôt, le 28 mai 2021, le journal neutre© et objectif© "l’Est Républicain" publiait un article dans lequel la journaliste Karine Diversay nous apprenait que Martine Joly, maire de Bar-le-Dur et sans doute future despote, n’autoriserait pas cette manifestation. Karine citait alors un article écrit par le mystérieux "L’EstRépublicain" comme source.

Très chère Karine, ce n’est pas parce qu’on écrit dans un quotidien régional un peu nul qu’on peut écrire des stupidités. Une mairie ne peut pas interdire une manifestation, ça ne fait pas partie de ses attributions. Mais ça, d’autres l’ont déjà dit.

JPEG - 81.2 ko
#LeDébutDuDespotisme

Ça n’est pas la première fois que l’Est Répugnant tente de dissuader les gens d’aller manifester contre le nucléaire en utilisant la peur et la désinformation. On se souvient très bien de la Une de septembre 2019, la veille de la manifestation "Vent de Bure" à Nancy [1].

PNG - 673.7 ko
À l’Est Répugnant, on aime jouer à faire peur

Sentant le scandale venir, le 30 mai, l’Est Répugnant publie un article, encore une fois signé par le ténébreux "L’EstRépublicain", qui n’est autre qu’un copié-collé du communiqué de presse de la préfecture de meuse. Un grand travail journalistique digne de Jack London, qui méritera sans doute un prix pullitzer à son auteur mystère.

L’ordre républicain est sauvegardé, tout est bien qui finit bien, la vérité© est rétablie, Karine a pris une soufflante, Martine boude dans son coin, Sébastien [2] se détend et la manif a bien lieu.

Ouf... ?
Non, car le scandale ne s’arrête pas là.
Eh oui, à l’Est répugnant, on se bat pour le prétendu progrès© technique de l’industrie nucléaire, mais on fait aussi de la pub pour les bourgeois passéistes et réactionnaires... Ahhh, dur dur d’avoir des contradictions...

Un autre article est ainsi paru le weekend dernier, à nouveau rédigé par l’insaisissable "L’EstRépublicain", dans lequel on pouvait lire : "C’est une coutume. Une date que les royalistes ont gravée dans leurs agendas [3]. Et ce dimanche 30 mai n’a pas échappé à l’hommage rendu par les royalistes à Jeanne d’Arc, morte le 30 mai 1431. Ils étaient quelques-uns, à l’abri d’un soleil enfin de retour, au pied de la statue de Jeanne d’Arc (...) Discours de rigueur, drapeau tricolore au vent et arboré fièrement ainsi qu’une gerbe de fleurs déposée au pied de la statue ont assuré le déroulé d’un hommage devenu une tradition [4]."

Voilà.
C’est super, les royalistes fêtent Jeanne d’Arc, c’est mignon tout plein, merci l’est répugnant pour ce gentil article. Pas un mot sur le projet de société que défendent ces sacs à merde gentils royalistes, ni sur leurs liens avec le groupuscule fasciste "action française" ou avec la librairie identitaire et zemmouriste "Les Deux Cités". Quand on présente les défenseurs d’un système fasciste et liberticide comme des gens fréquentables et sympas, c’est généralement qu’on pense que leurs idées aussi sont acceptables et sympas.

JPEG - 461.5 ko
Une jolie photo du rassemblement choupi-royaliste prise par Yannick Vernini, qui doit penser que vouloir le retour du roi est une opinion comme les autres... Venant d’un mec qui tutoie le droitard et mysogyne Jean-Marie Bigard sur son blog, fallait pas s’attendre à autre chose.

On notera sur la photo (au milieu) la présence du secrétaire local de l’action française Philippe Schneider, qui se présentait aux dernières municipales sur la liste sans étiquette "Unis pour Nancy".
D’ailleurs, petite anecdote rigolote, est-ce que vous vous souvenez de Patricia Melet, la présidente de cette fameuse liste municipale sans étiquette et apolitique ? Eh bien elle se présente en ce moment-même aux éléctions départementales... sur la liste d’extrême droite du front national ! Mais à part ça elle est apolitique et n’a pas d’étiquette.
Elle est aussi secrétaire générale de la Fédération Nationale des Anciens des Forces Françaises en Allemagne et Autriche. Mais à part ça, il n’y a pas de liens entre l’armée et l’extrème droite fasciste.

JPEG - 8.8 ko
"Ah ben oui je suis sans étiquette et apolitique, parce que les étiquettes c’est mal et la politique ça fait peur aux gens. Moi j’ai ma liberté de penser hein ! Je défend juste l’idée d’envoyer des enfants sans-papier mourir dans leur pays d’origine parce que je suis une vraie pourriture, mais j’ai pas d’étiquette hein ! Et le Front National, ben c’est pas vraiment de la politique."

Note pour nous-même : penser à faire le compte des pourritures qui se revendiquent apolitique et sans étiquette et qu’on retrouve le jour suivant sur une liste d’extrème droite...(ou de droite)

Alors, d’un côté on dit des mensonges sur une manif anti-nucléaire et de l’autre on lèche les bottes des royalistes ? Le pauvre Léon Goulette [5] doit s’étouffer dans sa tombe !

PNG - 18.2 ko
PNG - 13.5 ko

Au moins ça donne l’occasion de se souvenir d’une vieille vérité : être journaliste neutre© et objectif© n’empèche pas d’être incompétent, aliéné, abruti et partial (un peu comme un ingénieur scientifique© du nucléaire en fait).

Reste quand même une question : qui est l’énigmatique "L’EstRépublicain" ? Un pauvre pigiste précaire payé à la ligne ? Un algoritme de droite ? À moins que ça ne soit Sébastien Georges lui-même ? N’ayant pas les moyens d’investigation d’un quotidien régional, nous ne pourrons mener l’enquète.
Le mystère reste entier à ce jour.

ERSJ


Notes

[1Pour celles et ceux qui pensent encore qu’on peut faire confiance à ce genre de presse, rappelons que ce journal appartient au Crédit Mutuel lol

[2Sébastien Georges, actuel rédacteur en chef du quotidien.

[3Ouais, chez les royalistes, on a des couilles, on "grave" les dates dans les agendas plutôt que de les écrire. À moins que ça ne soit une figure de style empruntée à Sniper et leur tube "Gravé dans la roche"... Ahhh, dur dur d’avoir des contradictions...

[4Notons que pour ces riches réactionnaires, Jeanne D’arc est le symbole de l’unité nationale et catholique... Un article plus complet à ce propos est disponible sur le site de La Horde. À ce propos quand même, pour des personnes qui haissent les personnes trans, c’est cocasse d’avoir comme idole une femme travestie en homme, condamnée et brulée par l’église pour cette raison entre autres. Ahhh, dur dur d’avoir des contradictions...

[5Fondateur de l’Est Républicain en 1889 et militant républicain.


Articles de la même thématique : Vie politique locale

Vittel Nestlé - Le procès

Articles de la même thématique : Écologie – Nucléaire

Concert crust près de Bure