Dans la comté du Bishnoï, rendez-vous les 24 et 25 août



Dans la comté du Bishnoï, sur sa réserve, une ZAD s’est installée...

Pour la 3e année consécutive, la Réserve du Bishnoï, association membre du collectif GCO NON MERCI, vous invite à leur festival qui se déroulera les 24 et 25 août 2018 à Ernolsheim-sur-Bruche. Cette année, le festival accueillera la dernière étape de l’AlterTour.

Sur place, vous trouverez ne nombreux stands et autres animations autour du vélo et d’alternatives pour notre quotidien et futur. Parmi les stands, vous retrouvez ceux des associatifs qui constituent le collectif GCO NON MERCI, ainsi que d’autres luttes. Sur place également : concerts, restauration, possibilité de camper, …

Les infors et programme consultables ici :


COMMUNIQUE :

La lutte contre le GCO arrive à un point de basculement. Les 7 avis négatifs collectionnés par les promoteurs du projet pèsent lourdement dans la sacoche de Robert Hermann, grand défenseur de ce nouveau couloir à camions. La loi exigeait qu’on demande aux scientifiques leur avis, non ? Ils l’ont donné : le GCO n’est pas compensable, point barre.

En 2018, le bon sens voudrait qu’on cherche d’autres solutions, plutôt que de continuer à bétonner la plaine d’Alsace. Pensez-vous ! Les services de l’Etat et Vinci, main dans la main, sont en train de « verdir » le dossier, afin de pouvoir lancer les travaux au plus tôt.

Pour ceux qui ont vécu la journée mémorable du 20 septembre dernier, quand les zadistes, puis les citoyens locaux, sont parvenus, en bloquant les machines, à empêcher que la forêt soit rasée, il flotte actuellement un parfum de bis repetita...

C’est cet esprit de résistance que les cyclistes de l’AlterTour entendent saluer. Partis d’Amiens 6 semaines plus tôt, ils achèveront leur périple à Ernolsheim, le vendredi 24 août à 17h, pour l’ouverture du festival.

Cependant, la thématique cette année dépassera le cadre du GCO. L’association Réserve du Bishnoï, en plein changement de statuts, se dote actuellement des moyens juridiques d’influer positivement sur les modes de vie, en proposant des alternatives aux habitudes consuméristes. A l’entrée du site, un carrefour se présentera à vous : d’un côté, l’impasse de la bagnole, qui se termine dans le mur ; de l’autre, le chemin de la Transition, convivial et résilient. Aux visiteurs de choisir !

Nous nous réjouissons de vous accueillir pour cette 3e édition du festival, plus militante que jamais.

Guillaume Bourlier,
Président de la Réserve du Bishnoï