Fils et filles de confiné∙es !

Nancy |

Pour le 1er Mai 2020, la Chorale des Sans Nom interprète « Je suis fils » (chanson du groupe Corrigan Fest, paroles et musique de Xavier Pétermann).

1er Mai 2020 — Vive la solidarité internationale des travailleuses et des travailleurs !

Travailleuses et travailleurs de l’ombre le plus souvent mal payé∙es, à temps partiel, en contrat précaire, dont patronat et gouvernements ne font mine de reconnaître l’utilité que quand il s’agit de sauver leurs peaux, nous qui créons l’abondance mais devons nous contenter de miettes au profit de grandes fortunes exilées fiscales et sanitaires dans leurs villas et sous des cieux plus cléments, que nous soyons en activité ou non, chômeur∙ses, retraité∙es, sans-abris, migrant∙es, étudiant∙es, avec ou sans gilet jaune, rose, rouge ou noir…

Toutes et tous ensemble !

Pour les droits fondamentaux à la santé, à l’alimentation, au logement, à l’éducation et à la culture pour toutes et tous

Contre l’exploitation et les rapports de domination racistes, sexistes, homophobes

Renversons le virus, les gros patrons, Macron et sa clique, les fascistes, les dictateurs, les financiers, les manageurs et leurs troupeaux de collaborateurs et de complices !

Le virus le plus dangereux, c’est le capitalisme : travaillons activement à sa perte !

Chorale des Sans Nom



Articles de la même thématique : Anticapitalisme

La Semaine Sanglante