Bure

  • Répression – Prisons
    | Bure (55)

    [Bure] Bilan de la répression un mois après l’expulsion

    Depuis l’expulsion de la forêt, le 22 février dernier, une répression sans pareille s’abat sur les militants anti-Cigeo. Ce jour-là l’État s’est senti obligé de nous montrer son vrai visage en mobilisant plusieurs centaines de flics pour à tour de rôle venir jouer à la reconstitution de la campagne française sous occupation millitaire. Tout l’arsenal punitif s’est actionné : surveillance, condamnations judiciaires, emprisonnement, coups et blessures, intimidations, peur…

  • Répression – Prisons
    | Bure (55)

    Le procureur pyromane

    On le pressentait, mais l’audience du 19 mars à Bar-le-Duc a dépassé toutes les appréhensions en terme de spectacle. On a atteint un point d’orgue et de non-retour dans l’interaction très singulière qui s’est nouée au cours des deux dernières années entre la cour, les inculpé.e.s de « la lutte de Bure », les avocat.e.s et les soutiens de l’assistance.

  • Répression – Prisons
    | Bure (55)

    « non ça va pas »

    je voulais écrire un texte perso sur la situation ici et comment je me sens en ce moment à Bure, depuis le 22 février, jour de l’expulsion.J’ai envie d’écrire quelque chose parce que j’ai l’impression que ce qui transparaît de la situation en ce moment sur vmc.camp est super léger par rapport à ce que je vis et peut etre par rapport à ce que d’autre vivent.

  • Écologie – Nucléaire
    | Bure (55)

    Communiqué du Genepi Est contre la répression à Bure

    Une nouvelle tempête policière et judiciaire s’est abattue sur Bure le jeudi 22 février 2018 et continue encore de frapper à ce jour. Tous les groupes locaux du Genepi Est dénoncent les répressions policières, judiciaires et violentes que l’Etat fait subir aux hommes et femmes qui luttent jour après jour pour empêcher une catastrophe nucléaire supplémentaire. Le Genepi Est conteste la division en “bon.nes” et “mauvais.es” militant.es ainsi que la stigmatisation qu’elle implique.

  • Répression – Prisons
    | Nancy (54)

    Journées contre la taule et la répression à Bure et Nancy

    Parce que le système repose sur le système de dominations en place et permet de le conserver : racisme, âgisme, sexisme, classisme…
    Parce que ce système est riche en institutions judiciaires et punitives : tribunaux, commissariats, prisons, établissements pour mineurs, structures psychiatriques, armée… Et parce qu’en parallèle, les rôles de contrôle social et de punition sont donnés, et ce de plus en plus, aux structures dites « sociales » : pôles emplois, écoles, maisons de retraites… Rencontrons-nous lors de cinq dates, à Bure et Nancy

0 | ... | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | 190 | ... | 240