Violence à l’encontre d’un opposant au projet du GCO

Strasbourg |

La Zad du Moulin s’est fait expulser par la gendarmerie il y a quelques jours.
Les gendarmes sont toujours là pour s’assurer que le projet, voulu par Vinci (multinationale de construction & de la destruction de la nature) & validé par le préfet du Bas-Rhin & du Grand-Est, se déroule selon leurs plans.

Voici la méthode utilisée par un gendarme, lorsqu’un opposant chante face à eux.

L’opposition au projet GCO utilise des méthodes de résistance pacifique & prouve une bonne fois pour toutes que quel que soit le type de résistance, l’Etat utilise la violence pour imposer ses décisions mortifères.

C’est la personne tabassée qui finit en garde à vue & non l’agresseur.

Voici la chanson qu’il chantait, lorsqu’il s’est fait agresser.