Retour sur le procès des deux Christians

Nancy |

Ce jeudi 10 janvier à 14 h, les deux Christian, militants antinucléaires accusés d’avoir fait tomber le mur que l’Agence nationale des déchets radioactifs (Andra) sont passé devant la Cour d’appel de Nancy.
Ils y ont contesté leur condamnation par le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, qui, le 10 avril dernier, les avait reconnus coupables de « dégradations en réunion ».
Ils avaient été condamnés à quatre mois de prison avec sursis et 3.000 € d’amende chacun mais aussi relaxés pour leur refus de prélèvement ADN.
Ils ont refusé de répondre aux questions de la présidente et on affirmé qu’ils n’avaient commis aucune dégradation.

En 2016 le mur avait été ériger autour du bois Lejuc près de Bure, là où doivent se faire des travaux préparatoire à l’enfouissement des déchets nucléaire.
Suite à une décision de justice l’installation du mur de l’Andra avait été déclarer illégale car réalisé sans autorisation préalable


Un petit reportage fait par un copain de radio Canut
JPEG - 1.9 Mo

A l’extérieur ce sont cent personnes qui sont venu les soutenir autour d’un repas paysan en soutient à la lutte.

JPEG - 2 Mo

L’avocat général a requis la même sentence qu’en première instance. Le délibéré aura lieu le 21 mars.