Rest in punk



Notre camarade Clive est parti ce 3 novembre dans un accident de voiture. L’apprendre était un choc pour ses ami.e.s et pour les personnes qui l’ont rencontré. À Marseille comme à Grenoble ou Ambert, les communautés autogestionnaires, punk et squatteur.euse.s se sont retrouvées autour de son souvenir. Un marathon des films Hedera était également projeté à Nancy le dimanche 11 novembre. Les tags sauvages qui ont fleuri dans les rues un peu partout et les concerts organisés en sa mémoire sont autant de témoignages de l’énergie intarissable qu’il injectait dans les scènes punk et anarchistes.

Avec Clive, nous avons passé des nuits entières à rigoler sur les absurdités de la vie, à parler avec enthousiasme de projets immenses alors qu’il faisait déjà des choses vertigineuses.

Il restera dans nos mémoires.



Articles de la même thématique : Culture

Tell us a story