« On va faire un tour de France gratuit des CRA, tant que ça ne s’améliorera pas ! »



Révoltes au centre de rétention administrative (CRA) de Lille et transferts au CRA de Metz

A Lille, la prison pour sans papiers est toujours remplie, plus de 45 personnes sont actuellement enfermées, ni les juges ni les préfets ne libèrent, les conditions sont toujours aussi pourries et les tensions se sont exacerbées avec le début du Ramadan : les flics laissent rentrer de la bouffe dans certains bâtiments et pas dans d’autres et se foutent de la gueule des prisonnier.e.s.

A la suite d’une action menée le 27.04 dans le bâtiment B pour protester contre les conditions pendant le Ramadan, 3 personnes sont désignées comme les leaders de la révolte, un est emmené à l’isolement et tabassé pendant la nuit. Le lendemain matin très tôt tous les 3 sont réveillés, menottés et transférés à Metz (CRA quasiment vide depuis le début du confinement). Une 4e personne du bâtiment C est transférée de la même manière avec les autres prisonniers, parce qu’il “restait une place” et parce qu’il aurait été accusé d’avoir menti à un des policiers…

On voit bien ici que les flics transfèrent les prisonnier.e.s de CRA en CRA à leur guise pour casser les révoltes et les solidarités et punir celleux qui protestent contre les conditions dégueulasses et pour leur libération. Les prisonniers dénoncent le manque d’hygiène, l’absence d’impartialité des juges et l’absurdité d’un système qui continue de les enfermer alors qu’ils ne peuvent être déportés.

Les prisonniers du Batiment B racontent le transfert et les conditions de rétention à Metz (témoignage du mercredi 29/04) :

– Et du coup, est ce que vous voulez raconter un petit peu comment ca s’est passé à Lille et le transfert ?
– Bah franchement, moi je me suis réveillé à 7heures, et j’ai trouvé les menottes dans mes mains, j’ai trouvé les menottes j’ai trouvé une ceinture, ils étaient à 10 et ils nous ont mis dans le fourgon… j’avais des boissons, des gateaux et tout (pour le ramadan), ils nous les ont pas ramenés, mon dentifrice, mon shampoing, tout ca, ils ont laissé là bas, ils ont pas ramené, ils ont pas laissé rentrer le téléphone (avec caméra)… Les gars pendant la garde à vue (mecs placés à l’isolement), ils les ont frappés, ils l’ont bien bien bien frappé …
– Et là, la personne qui était en garde à vue, elle est avec vous ?
– Ouais, on est là, on est tous les 4, mais 1 ils l’ont bien frappé…
– Mais du coup ils vous ont emmené au commissariat ou ils l’ont laissé dans le CRA ?
– Non non il était dans le CRA, en fait ils nous ont mis à l’isolement, et le matin ils sont venus, ils ont mis une ceinture sur le corps et ils ont attaché les menottes à la ceinture, et on est partis en camion pendant 4h30 jusqu’à Metz…
– Et ils vous ont dit que vous étiez transférés à Metz ?
– Non nous on savait rien du tout à la base, au début ils nous ont dit ouais c’est pour l’audition, parce que nous on croyait c’était pour l’audition, voilà c’est la police quoi… et après on est arrivés ici, ici y a rien du tout, y a même pas des lits, y a des gens qui dorment sur des matelas par terre, tout sales, tout pourris, y a aucune hygiène, l’hygiène c’était mieux à Lille.
Au moins à Lille, tous les mardis tu peux faire rentrer un sac, on va te donner des gateaux etc, mais ici y a rien, même pas un petit pain, même pour faire la monnaie (pour cantiner) ils veulent pas, ils veulent pas nous faire la monnaie …
– Et dans le CRA là y a plusieurs batiments à Metz ?
– Ouais y a 7 batiments, mais y en a qu’un qui est ouvert, on est tous dedans, on est 6 dedans, y a personne dans les autres batiments … En fait on est 6 et là ils viennent de ramener un gars donc on est 7. Y en a 2 qui passent demain au tribunal ils vont sortir, du coup ca va rester 5.
– Et du coup est ce que vous vous avez été en contact avec l’association qui s’occupe un peu de faire l’accès aux papiers et tout ?
– T’as vu l’association quand on est arrivés ils ont fait la demande (demande de mise en liberté) et ca a été rejeté par le tribunal, donc là ils ont fait appel …
– Et vous avez été au téléphone au tribunal ? En visioconférence ?
– Non non rien, même avec l’association on était même pas en contact, c’est l’association qui s’occupe de ca mais ils ont même pas parlé avec nous, ils ont fait une demande direct quand on est arrivés, donc on est passés aujourd’hui, et toute a l’heure ils ont fait appel, et on repasse demain, mais on sait même pas s’ils ont tous nos papiers, y en a ils sont mariés et tout, on sait même pas s’ils ont tous les papiers …
– Et a Lille il restait combien de personnes encore ?
– Bah y en a 45 là, et en plus ils leur foutent la misère, parce que comme nous on se laissait pas faire, du coup ils nous ont transférés, mais les autres comme ils sont étrangers ils parlent pas un mot français, rien du tout, du coup ils se laissent faire et voilà quoi …
– Ouais y a des camarades qui ont dit qu’ils prévoyaient de renvoyer un groupe de personnes roumaines aujourd’hui dans leur pays ?
– Ouais, ils ont dit le 29 ils vont transférés les Roumains, mais ils les ont pas renvoyés en fait ils ont dit qu’ils allaient les renvoyer pour nous endormir en fait, pour nous calmer, c’est pour ca qu’il veulent renvoyer les roumains…
– Ouais et en Europe aussi les frontières sont toujours ouvertes vers plusieurs pays, alors que c’est fermé avec l’Afrique …
Et là pour la bouffe ca va avec le Ramadan ?
– Ils nous donnent qu’un repas à 21h, faut pas dire un repas c’est la moitié d’un repas, c’est une casse-croute le truc, et un yaourt et morceau de pain, et après juste le matin à 4h du matin ils nous donnent un petit déjeuner et c’est tout
Franchement, t’as vu à Lille y avait des téléphones avec internet et tout, on pouvait prendre des photos, mais ici on pas d’internet, si j’avais l’internet je t’enverrais des photos tu vas voir, comment sont les chambres, franchement rien à voir, comment on mange et tout, franchement ici c’est vraiment la merde …
Tu vois à Lille, ils font pas sortir les gens , leurs juges leur préfet et tout ils sont durs, mais au moins le centre il est propre, les chambres elles sont propres, les cellules ici c’est vraiment dégueulasse …
– Et là ca fait longtemps que vous êtes en centre de rétention ?
– Ca dépend, moi ca fait une semaine, d’autres deux semaines et un autre 1 mois. En fait, depuis qu’on est sortis de prison et bah voilà, on est là, et voilà là on a été transférés, parce que nous on se laissait pas faire là bas, on demandait à manger, on demandait ça on demandait ça, du coup bah ils ont dit qu’on foutait la merde et voilà…
– Ouais ils ont voulu vous punir quoi …
– Voilà exactement, et du coup ils nous ont éloigné à 400km de chez nous, comme ca on fout plus la merde quoi, on peut plus voir nos proches on dit plus rien
– Et là vous avez réussi à avoir le contact avec vos proches depuis que vous êtes à Metz ?
– Ouais mais que par téléphone quoi, moi je suis marié j’avais tout, j’avais les papiers maintenant ils veulent me retirer les papiers pour me renvoyer au Maroc…
– Bah ca c’est souvent comme ca, quand tu fais de la zonz, souvent ils t’enlèvent les papiers et après dès que tu sors ils veulent te renvoyer au bled quoi…
– Ouais mais ils pourront pas là, avec le Covid 19 ils pourront pas. Là dans tous les centres ils ont relaché tout le monde, dans tous les centres, y a que ici dans le Nord que c’est comme ca …
– Bah c’est vrai que y a beaucoup de centres qui ont été vidés, après y a quand même pleins de CRA qui sont encore ouverts et ils continuent de les remplir quoi à Lyon, à Toulouse etc, ils font croire que c’est vide mais ils continuent de mettre des gens qui sortent de prison, même des gens qu’ils arrentent dans la rue…
– Ouais mais t’as vu à Lille, y avait personne qui venait de la rue, c’était que les gens qui venaient de la prison, en ce moment là bas ils attrapent personne dehors là bas
– Et du coup à Metz là tu dis que y a un gars qui s’est fait choper dans la rue ?
– Ouais, un noir, ca se voit qu’il est sdf, miskin, ils l’ont trouvé dans la rue et tout. Franchement, ils l’ont attrapé, sans papier, ils l’ont ramené ici
– Ils l’ont attrapé à cause du confinement ?
– Ouais voilà c’est ca
– C’est chaud … ils arrêtent pour le confinement, ils contrôlent les attestations etc et ils en profitent pour checker les papiers et ils t’embarquent quoi…

La suite à lire sur abaslescra.noblogs.org.

À bas les CRA ! À bas l’enfermement !

Soutien aux prisonnièr·es en révolte qui subissent la répression dans les CRA !

Luttons contre les tentatives de division et les pressions psychologiques et morales des keufs en montrant notre solidarité avec les prisonnièr·es !



Articles de la même thématique : Migrations – Sans-papiers

Solid’air Fest 2020