[Metz] Action « Gratuité des transports en commun »

Metz |

Le collectif Alter G7 Metz a organisé ce vendredi une action de collage massif d’affiches pour demander la gratuité des transports en commun toute l’année.

Pour une gratuité des transports toute l’année !
Fins de mois et fin du monde, même combat !

Ce vendredi 3 mai au matin, une quarantaine de membres du collectif AlterG7Metz ont mené une action d’affichage d’ampleur, sur les panneaux publicitaires des lignes A et B du Mettis (bus hybride diesel-électrique circulant en voie propre, bien connu des messin·e·s). Ils et elles ont collé des affiches demandant la gratuité des transports sur les panneaux de plus d’une trentaine de stations du centre-ville.
En effet, la gratuité des transports est accordée pendant la durée du G7 Environnement (du 3 au 6 mai), mais après ? Cette mesure ne doit pas être une mesure « vitrine », symbolique et reflétant la politique « greenwashing » de la ville et de la France plus globalement. La gratuité doit être assurée pour toutes et tous et toute l’année si l’on veut qu’elle est un impact écologique.
Cette action pour la gratuité des transports se place à 100 % dans l’esprit de la « marche internationale pour la justice sociale et écologique ». Les transports contribuent pour 1/4 dans les émissions de gaz à effets de serre. A Metz, après la mise en place des deux lignes du Mettis, la fréquentation a progressé de 50 %. Les tarifs de la billetterie ont augmenté de 25 %: les transports en commun, gérés en partenariat public / privé sont chers. Kéolis doit satisfaire ses actionnaires. Mais la circulation reste toujours aussi encombrée. Elle est source d’une pollution importante. Il faut sortir du tout-voiture ! Il faut maintenant une rupture. La gratuité pour toutes et tous donnera le signal que dorénavant, la priorité est donnée aux transports en commun et aux modes de transports doux. En même temps que la gratuité, les chantiers des lignes 3 et 4 du Mettis doivent être lancés et l’ensemble du réseau densifié et rendu plus fiable pour les horaires. Financer la gratuité est possible.

JPEG - 158.5 ko

La gratuité n’a rien d’utopique : même avec des tarifs très chers, la billetterie (tickets + abonnements) ne finance que 25% du coût global du réseau de bus de l’agglomération Metz Métropole (chiffres pour 2017, en 2013, c’était 16%). Les 75 % proviennent de subventionnement public et de la contribution des entreprises. Réaliser la gratuité revient donc à passer de 75 % à 100 %. C’est chose faisable. Des économies seront réalisées sur la gestion et le contrôle de la billetterie.
L’emploi de toutes les personnes concernées par cette reconversion est garanti : les effectifs globaux dans le réseau sont appelés à augmenter très fortement ! Près de 40 villes et agglomérations en France sont passées à la gratuité de leur réseau. Dunkerque, agglomération de 220 000 habitants a sauté le pas en 2019. Et ça roule ! Un grand nombre de citoyen·ne·s s’activent pour faire aboutir le projet de gratuité des transports en commun. Le mouvement est planétaire, de Metz à Nancy, de Grenoble à Paris, de Vilnius à Sao Paulo ! Le Luxembourg est passé complètement à la gratuité de son réseau de transports en commun. Nous affirmons également qu’il faut prendre le vélo au sérieux ! Le vélo a été très populaire, il peut le redevenir ! Il va le redevenir ! Pourvu qu’on lui en donne les moyens. Metz doit devenir ville de gratuité !

Contacts :
•Mail : alterg7metz@gmail.com
•Site internet : http://alterg7metz.fr/
•Facebook : https://www.facebook.com/AlterG7Metz/
•Twitter : https://twitter.com/AlterG7Metz