Macron réforme, le bloc se reforme !

Nancy |

Le 1er mai est pour beaucoup une « fête du travail » décrétée par le régime de Vichy. Pour nous, c’est une journée de lutte internationale des travailleur·euse·s et chômeur·euse·s. Une date ponctuée tout au long de l’histoire du capitalisme et du libéralisme par les répressions et les violences infligées par la police des pouvoirs en place, mais aussi par les droits obtenus.

Ce mardi 1er mai, ce sont près de 2500 personnes ont défilé dans les rues de Nancy à l’occasion de la journée internationale de lutte des travailleur·se·s.

JPEG - 1.5 Mo

Etudiant·e·s et libertaires (voire les 2 !) ont formé un cortège soudé et déterminé au milieu de plusieurs banderoles, ce qu’on n’avait plus vu à Nancy depuis un moment.

JPEG - 828.2 ko
"Mutz m’a radicalisée" en référence à Mutzenhardt, président de l’université Lorraine, qui a vidé la fac avec l’aide des flics.
JPEG - 303.7 ko
JPEG - 390.1 ko
JPEG - 435 ko
JPEG - 329.5 ko
JPEG - 535.4 ko

Comme à son habitude depuis deux ans et les manifestation contre la loi Travail, la BAC et les RG encadraient de près et en nombre le cortège.
On notera, à l’inverse, l’absence des "syndicats" CFDT et FO.

La communauté Kurde était, elle, bien présente.

JPEG - 612.1 ko
JPEG - 398.3 ko

A l’arrivée, une collation proposée par Solidaire 54 attendait les manifestant·e·s.

JPEG - 294.9 ko


Articles de la même thématique : Mobilisations – Actions