Lycée 4.0 en Grand Est – Santé et droits des lycéens et des enseignants : la Région et le Rectorat entre mensonges et dénis



Après six mois d’enquête, face au refus de tout débat, le collectif « Écran Total, pour un usage raisonné et responsable du numérique dans l’éducation », continue à alerter sur les scandales sanitaires et sociaux à venir et, preuves à l’appui, de porter à la connaissance de l’opinion publique les faits suivants, qui vont de la manipulation au mensonge, en passant par le déni.

  • À ce jour, contrairement à ce qu’ils affirment, la Région et le Rectorat n’ont proposé aucune véritable étude sur les effets des ondes wi-fi engendrées par l’usage de 35 ordinateurs dans une salle de cours, et prétendent faire passer deux anciens travaux pratiques d’étudiants pour des études officielles de l’ARCEP ayant quasiment valeur réglementaire.
  • La Région et le Rectorat nient, par leur silence, l’existence des problèmes sanitaires engendrés par les ordinateurs portables pourtant attestés par les organismes officiels de santé.
  • Par leurs injonctions contradictoires, la Région et le Rectorat forcent les personnels, d’enseignement comme de direction, à bafouer quotidiennement le devoir de protection des mineurs vis-à-vis des contenus numériques en ligne ainsi que le droit à l’image.
  • En matière de transition écologique et de lutte contre le réchauffement climatique, les lycéens, citoyens de demain, sont eux aussi soumis à des injonctions de la Région et du Rectorat qui n’ont aucune cohérence.
  • Le plan « lycée 4.0 », qui est un plan infligé à marche forcée aux enseignants et aux lycéens, n’a pas été pensé comme un plan pédagogique et relève du marketing.

Enfin, malgré le déni du Recteur Huart qui déclarait1 encore le 13 octobre 2019 « je n’ai pas rencontré de professeurs qui m’ont fait part de leur mécontentement » (à défaut de rencontrer des professeurs, il suffit de lire la presse récente2), les témoignages de plus en plus nombreux, suite à la généralisation du plan en cette rentrée 2019, inquiètent le collectif. Ces témoignages font apparaître une réelle souffrance des personnels enseignants à qui on impose des conditions de travail qu’ils n’ont pas souhaitées et qui ne font pas sens, sans formation ni même information préalable, avec de surcroît des outils qui fonctionnent mal. Faudra-t-il une vague de burn-out pour que les autorités prennent leurs responsabilités ? Quand on sait que l’Éducation Nationale compte moins de 90 docteurs en médecine préventive au travail pour 1.000.000 de personnels, comment gérerait-on une telle vague ? Encore par le déni ?

Vous trouverez dans les lignes suivantes (pdf en bas de l’article) les éléments qui ont amené le collectif à constater les faits dénoncés ci-dessus.

Le collectif Écran Total, pour un usage raisonné et responsable du numérique dans l’éducation

Contact : lycee4.0@free.fr
Site web : http://lycee4.0.free.fr/
Détails et textes dans le document pdf ci-dessous.

PDF - 105.5 ko


Articles de la même thématique : Informatique – Sécurité

Grenouilles numériques