Au Rojava comme ici, les femmes, premières victimes du système

Nancy |

Les forces démocratiques syriennes, et en premier rang, les femmes kurdes du YPG, luttent pour l’émancipation des femmes du monde entier, contre le capitalisme patriarcal, l’imperialisme et ses produits fasciste-islamistes et takfiristes de la région (turcs, syriens...). Les femmes, là-bas comme ici, sont les premières victimes de l’oppression générée par le capitalisme et les mentalités conservatrices, réactionnaires qu’il génère pour se perpétuer. Le collectif de solidarité avec le rojava de Nancy appelle toutes et tous à participer à notre rassemblement hebdomadaire du vendredi 18h, place maginot, aux côtés des amajaunes Lorraine, et de nous toutes 54.

Lire l'appel des Amajaunes 54 :

Femmes, premières victimes du système

Appel des Amajaunes 54 à un rassemblement le vendredi 20 décembre à Nancy.



Articles de la même thématique : Anticapitalisme

La Semaine Sanglante