EXPULSIONS EN COURS À NOTRE-DAME-DES LANDES - APPEL A RASSEMBLEMENTS



Pour suivre l’actualité en streaming sur Radio Klaxon : https://streaming.parleur.net/
ou indymedia grenoble

Certainement pour mieux nous faire avaler la pilule, le gouvernement avait annoncé cette semaine (comme s’il s’agissait d’un spectacle) que l’expulsion du territoire de Notre-Dame-des-Landes aurait lieu le 9 avril 2018. Il n’avait toutefois pas précisé d’heure…

C’est aux environs de 3h30 du matin que les premiers véhicules de la gendarmerie mobile sont entrés dans la zone pour tout d’abord s’attaquer et gazer la fameuse D281 et aller jusqu’aux Fosses Noires (fil info ici)

Gérard Collomb l’a dit « nous maintiendrons, tant qu’il sera nécessaire, des forces de l’ordre pour qu’il n’y ait pas de nouvelle occupation »

Ces derniers mois, le gouvernement a tenté à maintes reprises de semer la désilusion, la discorde, et le sentiment d’impuissance parmi nous. Aujourd’hui, les amies de la ZAD sont en train de nous montrer à tous.tes qu’il n’y est pas parvenu : des centaines de personnes se battent actuellement contre sa violence pour défendre les terres qu’ielles ont protégées depuis plusieurs années et sur lesquelles ielles sont parvenues à construire une manière de vivre qui fait peur au gouvernement.

C’est pour cette raison qu’il attaque aujourd’hui. Bruno Retailleau l’a dit : « [les zadistes ont gagné, ils ont imposé] la loi de la violence, la loi de l’inégalité (…), le premier ministre, le président de la république, ont cédé, ont capitulé, en rase campagne, devant ces violences devant cette occupation illégale » : pourquoi alors cette opération policière, si le gouvernement a bel et bien capitulé ? Ne serait-ce pas pour faire taire tout espoir de pouvoir continuer à lutter contre le gouvernement et ces projets, contre la violence que Macron tente de nous imposer à travers ses réformes ?

Derrière cette expulsion ne se cache pas seulement la volonté de détruire une lutte : plus que ça, il s’agit d’occulter un symbole, celui de la victoire. Ce qui se passe aujourd’hui ne concerne donc pas seulement les personnes qui luttent là-bas : cela nous atteint tous et toutes.

Rassemblons nous ce soir pour visibiliser notre soutien et discuter de la suite de notre riposte à cette offensive.

A l’Est :

- Bar-le-Duc DEVANT LA PRÉFECTURE à 18H !
- Epinal PLACE DES VOSGES à 18H !
- Metz PREFECTURE à 18H !
- Nancy PLACE MAGINOT à 19H !
- Strasbourg PLACE DE LA REPUBLIQUE à 19H !

Plus de rassemblements ici.

SOLIDARITE AVEC NDDL, NON AUX EXPULSIONS !



Articles de la même thématique : Écologie

Articles de la même thématique : Mobilisations – Actions

Brocante Toutes solidaires