Exemple d’un contrôle routier en Meuse

Bure |

Nous le savons, la Meuse et la Haute-Marne sont depuis plusieurs années des territoires militarisés où tout.e.s les opposant.e au projet Cigéo (Centre industriel de stockage géologique) de centre de stockage profond de déchets radioactifs mené par l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) sont régulièrement harcelé.e.s par les forces de l’ordre afin de mater tous les esprits de protestation dans le cœur des habitant.e.s de ces deux départements.

Sur place les menaces et harcèlements de la part des forces répressives de l’Etat sont très courants. Il y a des réquisitions tous les jours, sur deux créneaux horaires changeants et espacés de 2h.

Ces images d’un contrôle routier tournées en Meuse montrent que les gendarmes vont jusqu’à se passer de la présence d’un OPJ (Officier de Police Judiciaire) pour interpeller.

Sur la réquisition pour ce contrôle il y avait inscrit que la gendarmerie était là pour lutter contre les "liens avec la mouvance ultra-gauche de Notre-Dame-des-Landes", "représailles suite à la perquisition du 20 juin" et "volonté de réoccupation du bois lejuc".

Les copaines sont sorti.e.s de ce contrôle d’identité au bout de 4h, sans poursuite mais avec quelques bleus.