Un local pour Commercy !

Commercy |

Là ! Qu’on VIVE ! (tel est le nom de l’association).

Quelle est donc cette vie quotidienne qui s’impose à la grande majorité d’entre nous ? Beaucoup de temps passé à travailler pour subvenir à nos besoins, les courses et les tâches domestiques, puis, très souvent le repli dans la sphère privée, individuelle ou familiale. Les loisirs ? La télévision ou les jeux solitaires sur ordinateur, toujours chez soi et devant un écran, aussi quelques « sorties » où l’on se retrouve noyé dans une foule d’anonymes. Le voisin est un étranger, les passants dans la rue de même, nous sommes heureux quand nous croisons un visage connu et que nous pouvons nous arrêter pour bavarder.

La vie économique moderne a organisé les choses de telle manière que cela se passe ainsi, que la vie collective a été annulée, que chacun constitue un îlot séparé des autres îlots par un bras de mer profonde. Il en résulte l’isolement, et donc aussi le sentiment d’impuissance. Les grandes décisions, au national comme au local, sont prises loin de nous par des élus ou de grands fonctionnaires, ou bien encore par les grands patrons et les actionnaires du CAC40, et s’imposent à nous comme une fatalité. Or ces décisions déterminent nos existences, et ce n’est pas le seul acte de voter de temps en temps qui peut rien y changer. Nous pouvons le constater par nous même ! Redevenons donc acteurs de nos vies en recréant un tissu social viable et local qui nous permettra d’aborder les sujets de sociétés, les décisions, afin de pouvoir nous opposer et lutter contre des choses injustes et l’acceptation de lois ou de projets nuisibles a tous.

« Là qu’on vive » se propose d’engager une démarche pour commencer, modestement, d’enrayer cet état de fait. Nous voulons mettre à disposition un lieu où chacun pourra rejoindre des activités déjà existantes, ou bien en créer de nouvelles. Il s’agit donc de réapprendre les joies du « faire collectif ». Redécouvrir que nous pouvons non seulement faire des choses ensemble, mais que des décisions démocratiques sont possibles, qu’elles donnent du pouvoir à chacun, et qu’elles pourraient s’étendre à la gestion de nos vies, ce sur le plan local. Développer l’autonomie des uns et des autres par la participation au collectif démocratique, tel est le projet.