Refus de prélèvement ADN à Bure : renvoi au 31 janvier

Bar-le-Duc |

Ce mardi 6 septembre, deux camarades anti-nucléaires et opposants au projet Cigéo comparaissaient au Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc pour refus de prélèvement ADN.

Immédiatement après le rappel des chefs d’accusation, le procureur a demandé un report de l’audience, prétextant qu’il n’avait pas eu le temps d’étudier les conclusions de nullité de l’inculpation, déposées la veille par les avocat-e-s des prévenus. Malgré la présence d’autres éléments dans le dossier de la défense, comme notamment un argumentaire démontrant l’illégalité même du FNAEG [1], le tribunal a accédé à la demande du procureur et renvoyé l’audience au 31 janvier prochain à 9h. Affaire à suivre, donc...

Devant le tribunal, un comité de soutien, fort d’une bonne trentaine de personnes, multipliait les chants révolutionnaires, de « La semaine sanglante » à « Révolte » en passant par « L’hymne des femmes ». Même les flics, ayant pourtant voulu confisquer deux bombes de peinture destinées à la confection d’une banderole, ne parvinrent à saboter cette ambiance joyeuse et festive.



Notes

[1Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques, gigantesque base de données des empreintes ADN prélevées par les flics.

Articles de la même thématique : Écologie

Vous avez bien dit 373 ?