Procès le 16/01 à Bar-le-Duc à 14h : appel à soutien de la Maison de Résistance



Le 20 septembre 2017 à 6h du matin, plusieurs dizaines de gendarmes encerclaient la Maison de Résistance et y pénétraient en fracturant des portes et fenêtres.

Un ami tiré de son lit dans la maison, par trois hommes armés et cagoulés, se retrouve brutalement entraîné hors de celle-ci. Il proteste, se cogne la tête sur un mur, ne réalise pas encore ce qu’il se passe qu’on le conduit déjà vers une estafette afin de l’emmener au poste, sous prétexte d’établir son identité, alors qu’il vient de présenter un papier nominatif justifiant la perte de ses papiers d’identité. Il proteste, ne souhaitant pas monter dans le véhicule, crie pour alerter les autres occupant-e-s de la maison de l’opération en cours et est finalement conduit au commissariat de Ligny-en-Barrois. Il va y passer 8 heures, officiellement en garde à vue, menotté à un poteau dans ce qui ressemble à un réfectoire, sous la surveillance de deux gendarmes, avant d’être auditionné une heure avant d’être relâché, vers 16h, avec une convocation à comparaître au tribunal en novembre pour « rébellion, menaces de mort et refus de se soumettre aux prélèvements ».
Lire la suite ici



Articles de la même thématique : Répression – Prisons

Pour Hocine