Manifestation unitaire Grand Est contre les violences du gouvernement Macron

Nancy |

Lundi 9 avril 2018, le gouvernement a ouvert le feu sur la ZAD de Notre-dame-des-Landes. Depuis, des centaines de personnes venues de partout en France ont convergé pour défendre ce territoire, symbole de la lutte et de la victoire, que l’État tente, tant bien que mal, d’occulter. Le week-end dernier, ielles étaient environ 5000 à se mobiliser sur place contre 2500 militaires armés. On ne compte plus le nombre de blessé.e.s pris.e.s en charge sur place ou emmené.e.s en urgence hors de la zone, tout comme le nombre de grenades lancées à toute heure.

Ce qui se passe aujourd’hui ne concerne pas seulement les personnes qui luttent là-bas : cela nous atteint tous et toutes.

Depuis plusieurs semaines, que ce soit à Bure, au GCO de Strasbourg, à l’Amassada, ou sur tous les autres terrains de lutte, les convocations, gardes à vue, procès, intimidations et pressions policières se multiplient. Et dans le même temps, les réformes universitaires, de la justice, à l’encontre des cheminot·e·s, des hospitalier·e·s, des fonctionnaires, des retraité·e·s font monter la grogne de toutes parts.

L’expulsion violente des facs et des opposant.e.s de Notre-Dame-des-Landes sont le point d’orgue d’une politique du passage en force du gouvernement Macron que nous ne voulons et pouvons tolérer.

Les communiqués et les rassemblements de soutien ne cessent de se multiplier depuis une semaine et demie partout en France et bien au-delà des frontières nationales : la ZAD est partout et présente en nombre d’entre nous, aussi nous ne la laisserons pas fouler au pied par les gendarmes sans résister sur place, mais aussi partout ailleurs.

Nous appelons donc une fois encore à converger depuis tout le Grand Est ce jeudi 19 avril, pour une manifestation unitaire contre les violences du gouvernement Macron à l’égard des mouvements sociaux !

Que ce soit à la ZAD ou de là où nous sommes : la résistance doit continuer !
RDV dès 12h30, place Thiers, pour un barbecue avec les cheminot·e·s
Et à 14h30, place Simone Veil, pour le départ de la manifestation !

Des collectifs de soutien à la lutte contre Cigéo et l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes du Grand Est