Le couronnement du roy

Leyr |

Crénom d’un chien, j’y comprends rien. Pas un Arabe, pas un Noir, très peu de relous, encore moins de femmes voilées ou de barbus menaçants… et pourtant des scores toujours plus astronomiques du Front national dans nos petits villages de la campagne profonde !

Dans la vallée de la Seille, le village de Jeandelaincourt s’est particulièrement distingué avec ses 43,39 % de votes Le Pen au premier tour et 60,58 % au second !

Le fils de Jean-Claude, mon voisin paysan, est un grand con qui fait des « études supérieures ». D’un ton de professeur qu’il n’est pas encore, il m’avance une à une mille explications, mille fois entendues. Le chômage, le terrorisme, les migrants, le sentiment d’insécurité, l’Europe, les élus corrompus, la religion…

Le chômage ? Trop important mais pas plus qu’ailleurs ! Les terroristes ? Les derniers à avoir sévi dans le coin, c’était en 40 avant qu’on les appelle résistants ! Les migrants ? Les derniers sont venus vider nos poubelles, suer à la tuilerie de Jeandelaincourt ou alimenter les hauts-fourneaux de Pompey et sont bien intégrés depuis plusieurs générations ! L’insécurité ? La mairie s’apprête à installer des caméras de surveillance dans les rues du village qui ne connaît pas plus d’agressions qu’ailleurs ! L’Europe ? Ouais, mais perdre 240 euros de subventions européennes par hectare tempère l’envie des paysans de la quitter ! Les élus corrompus ? Pas moins que les patrons véreux qui magouillent les marchés ou se bidonnent de la concurrence libre et non faussée ! La religion ? Les curés sont en voie d’extinction, les églises sont vides, le peuple s’émancipe !

Alors quoi ? Le maire du village et ses amis socialistes se sont mobilisés après le premier tour. Ont-ils menacé de démissionner ? Ont-ils tenu une réunion publique ? Ont-ils fait du porte-à-porte pour comprendre et dissuader de voter FN ? Mieux que tout cela : ils ont donné une conférence de presse pour dire qu’aucune voix ne doit aller au FN… avec le succès que l’on sait : Le Pen a progressé de 32 voix à Jeandelaincourt !

Nous en étions là de notre discussion quand intervient Jean-Claude rigolard. « Si le général de Gaulle affirmait que les Français étaient des veaux, je soutiens qu’ils sont plutôt des moutons. Voilà pourquoi j’ai voté Lassalle, fils et frère de bergers authentiques ! » Et si Jean-Claude avait raison ? Quelques semaines avant cette élection, le troupeau ne savait plus où aller. À droite comme à gauche, la mauvaise herbe se développait chaque jour un peu plus. Puis les moutons aperçurent au loin un mégalo en marche qui semblait leur indiquer la direction d’une belle prairie. Ils le suivirent majoritairement, évitant ainsi le gouffre vers lequel les dirigeait une bergère brune. Il est encore trop tôt pour savoir si nos moutons brouteront un jour l’herbe grasse promise. À défaut d’une prairie, leur berger mégalo les a introduits à son couronnement royal.

Dans sa première et brève intervention en fonction, il a déclaré vouloir servir « humblement » son pays. L’humilité, c’est l’absence complète d’orgueil ! N’est-il pas pure humilité en effet de lancer un mouvement en le baptisant de ses initiales ? N’est-il pas pure humilité de se rendre seul, sous le regard de millions de téléspectateurs, en direction d’une pyramide de verre sans que cela évoque Napoléon ? N’est-il pas pure humilité, tel un empereur romain, de remonter les Champs-Élysées sur son char, puis à pied jusqu’au modeste Arc de Triomphe ?

Ses affidés se pâment : sacrons Macron !

Nous autres, les humbles, nous résisterons à ses « actes qui émanent d’une autorité souveraine », définition des ordonnances annoncées. Initiales pour initiales, nous le disons avec détermination : « Et Merde… on en a pris pour cinq ans de luttes et de résistances ! »

Léon de Ryel

Article paru dans RésisteR ! #49, le 20 mai 2017



Articles de la même thématique : Extrêmes droites

Relents d’égouts #4