Identifier les collaborateurs du désastre nucléaire et les attaquer

Commercy (55) |

Article initialement publié sur Indymedia Lille.

Nous revendiquons la responsabilité politique pour l’attaque incendiaire qui a visé le véhicule privé du propriétaire de l’entreprise ARCHILOR Michaëll Barrois à Commercy dans la nuit du 22 septembre.

Notre but était de causer un dégât matériel aussi important que possible à l’entreprise. Nous avons décidé de ne pas nous attaquer directement au bâtiment isolé de bureaux de l’entreprise pour éviter des dommages aux personnes, car nous avons l’impression que Monsieur Barrois utilise occasionnellement le premier étage du bâtiment de manière privée la nuit. Nous ne connaissons pas Monsieur Barrois personnellement, même si nous avons pu nous faire une image assez claire de ses habitudes et déroulés journaliers durant ces derniers mois. Il se peut que ce soit un gentil gars. Nous n’en savons rien et à vrai dire, on s’en fout. Ce qui compte pour nous est la chose suivante :

Avec la réalisation progressive du projet de centre d’enfouissement de déchets atomiques CIGÉO, la militarisation de la zone aux alentours de Bure devient de plus en plus concrète. En voisinage direct du dépôt de l’ANDRA, une immense caserne de Gendarmerie est en train d’être réalisée, avec l’objectif de maîtriser des interventions massives à l’avenir. (La remise en service de la caserne de Montiers-sur-Saulx a échoué en 2018, après que le bâtiment ait entièrement été détruit suite à un incendie.) De plus la préfecture a demandé un permis de construire en début d’année, afin de construire des bâtiments en dur à la place des 20 algécos d’habitation des Gendarmes sur le terrain du laboratoire de l’ANDRA. Actuellement 75 gardes mobiles sont présents en permanence au laboratoire, une militarisation directement financée par l’ANDRA. Le contrat de réalisation, doté de 99.000 € a été accordé au bureau d’architecture et de planification ARCHILOR, 61 RUE DE ST MIHIEL, 55200 COMMERCY.

En tant qu’écologistes avec une tendance socio-révolutionnaire nous pouvons nous imaginer des choses bien plus belles que de ruiner une petite ou moyenne entreprise. Notre intervention directe doit être lue comme un avertissement envers les entreprises de construction locales et régionales, aux entreprises de sécurité, aux instituts de suivis environnementaux, etc. : Ceux et celles qui pensent faire du profit avec la désertification nucléaire et la militarisation du territoire par CIGEO finiront par le payer très cher !

Avec notre action, nous envoyons des salutations flamboyantes aux mis en examen dans la procédure POMA ! Deux personne sont accusées d’avoir fondé une association de malfaiteurs et d’avoir saboté le leader mondial de la technique de funiculaires. A Froncles, POMA développe le prototype d’un funiculaire à colis radioactifs qui emmènerait les déchets atomiques à 500 mètres sous la terre meusienne. Que vous soyez « coupables » ou « innocentes » : nous sommes de tout cœur avec vous.

Les Mirabelles de Lorraine


Articles de la même thématique : Mobilisations – Actions

Travail Social en lutte !