Gilets Jaunes. L’Acte X à Nancy bat les records

Nancy |

Macron pariait que son "Grand Débat" allait endormir les Gilets Jaunes ? C’est perdu !

De l’aveu même de la presse régionale, le record de mobilisation à Nancy a été battu ce samedi 19 janvier : 2500 à 3000 manifestant∙e∙s se sont réuni∙e∙s pour l’acte X du mouvement.

JPEG - 460.4 ko
Controle de la medic avant la manif
JPEG - 1020.3 ko
JPEG - 1 Mo
JPEG - 365.1 ko
JPEG - 294.5 ko

Comme dans d’autres villes ou à d’autres dates, il y a eu déambulation dans le calme pendant une heure, et puis la police a bloqué plusieurs rues près de la cathédrale et devant la préfecture. Pendant un quart d’heure, CRS et gendarmes mobiles ont attendu une provocation pour charger... mais rien n’est venu, même pas un projectile en bas de la rue Saint-Georges. Après deux sommations les manifestant∙e∙s ont reflué vers la préfecture où des grilles avaient été installées et la place Stan.

JPEG - 91.3 ko
JPEG - 121.8 ko
JPEG - 82 ko
JPEG - 305.7 ko
JPEG - 296.1 ko
JPEG - 318.1 ko
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 258.9 ko

Là, des GJ ont tenté une poussée et réussi à faire reculer les grilles de plusieurs mètres : cela a constitué le signal de départ pour les flics. Ils ont commencé à gazer et à charger, sans plus s’arrêter. Poursuivi∙e∙s par les gendarmes mobiles, les CRS et la BAC, les manifestant∙e∙s ont remonté la rue Saint-Jean jusqu’à la gare, régulièrement asphyxié∙e∙s par les lacrymogènes. Un spectacle délirant, tout cela alors qu’aucune dégradation de commerce ou de banque n’a eu lieu, uniquement pour empêcher les gens de manifester !

JPEG - 353.2 ko
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 671.6 ko
JPEG - 640 ko
JPEG - 489 ko
JPEG - 698.7 ko
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 99.7 ko
JPEG - 159 ko
JPEG - 153.4 ko
JPEG - 857.4 ko

Replié vers la gare, et toujours sous la pression des charges répétées, le cortège s’est ensuite éloigné par la rue de l’Armée Patton avant de tourner vers les boulevards Albert 1er et Scarpone. Là des poubelles ont été renversées pour ralentir la progression des flics : les seules dégradations à déplorer, ce qui n’a pas empêché L’Est républicain du lendemain de titrer sur « l’émeute jaune » à Nancy...

JPEG - 96.3 ko
JPEG - 348.8 ko
Poubelle renversée rue Jeanne d’arc par des GJ excédé.e.s par le comportement des flics

Pour le reste, on a pu assister à des arrestations (une dizaine selon la presse), sans en voir les motifs... On a aussi vu dans la manif quelques fachos aux looks plus ou moins militarisés, mais fort heureusement plutôt isolés, et la Marseillaise semble presque passée de mode. De nombreux∙ses syndicalistes et militant∙e∙s de la ville ont fait la manif et les slogans traditionnels sur la police et la justice ont retrouvé droit de cité.

Tout cela ne laisse pas vraiment voir où va le mouvement. On était plus nombreux∙ses, jeunes et moins jeunes ne se laissent pas impressionner par la répression... certes, mais maintenant ?

JPEG - 221.3 ko


Articles de la même thématique : Mobilisations – Actions

Bienvenue en France ?