Gabriele Adinolfi : un terroriste à la cour du Bastion Social de Strasbourg

Strasbourg |

Le 13 janvier, le Bastion Social Strasbourg accueillera à son bar L’Arcadia, pour sa première conférence, un personnage tristement connu pour avoir du sang sur ses mains.

Gabriele Adinolfi a été protagoniste de l’extrême-droite extraparlementaire en Italie dans les Années de Plomb, à l’heure où les fascistes faisaient exploser des bombes dans les gares, les places, les banques, les trains, les foires… assassinant des innocents à l’aveugle. Le tout était couronné par la liste infinie d’exécutions et assassinats ponctuels, des agressions, ravages et incendies dans les locaux des radios et partis de gauche. C’était l’heure aussi où les fascistes, une partie de l’armée et des services secrets italiens pratiquaient à l’unisson (au sein de l’occulte Organisation Gladio) la « stratégie de la tension », appuyés par le Département d’Etat de Washington DC et par l’ambassade états-unienne de Rome : avec la multiplication des attentats et l’inculpation pour ceux-ci des militants communistes et anarchistes, le but était de favoriser un coup d’Etat militaire en Italie.

Lire la suite ici