Compte rendu de la manif du 5 décembre à Nancy

Nancy |

Autour de 10.000 manifestant·es dans les rues de Nancy jeudi 5 décembre. On n’avait pas vu ça depuis les manifs monstres contre le CPE en 2006... qui avaient débouché sur une victoire !

JPEG - 2.4 Mo
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 252.1 ko

Beaucoup de monde dans les rues et de la variété : entre les cortèges syndicaux (CGT les plus gros, FO, FSU, Solidaires), des sous-cortèges de Gilets Jaunes, de pompiers en lutte et d’étudiant·es, le tout très compact et tonique.

Et comme on pouvait le lire sur les pancartes et banderoles, la colère qui s’est exprimée ce jeudi ne se limitait pas au projet de réforme des retraites de Macron. C’est toute la politique de recul des droits sociaux qu’on se prend depuis des décennies qui est contestée.

JPEG - 203.2 ko
JPEG - 261.7 ko
JPEG - 718.7 ko
JPEG - 511.6 ko

Vers 16 h, des pompiers en grève, des Gilets jaunes et des syndicalistes ou non ont tenté de dévier du parcours officiel et de s’approcher de la place Stanislas.

Les flics, qu’on croyait jusque-là discrets et peu nombreux, sont sortis des camions et, après un long face-à-face, ont commencé à repousser le cortège en tirant énormément de grenades lacrymos, sans la moindre sommation. La rue Stan s’est retrouvée totalement recouverte d’un épais nuage de gaz.

JPEG - 110.2 ko
JPEG - 549.9 ko
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 358.6 ko

Cela a duré une heure, le temps de faire remonter les manifestant·es jusqu’à la place de la République où, épaulés par les Gendarmes mobiles, ils ont organisé la dispersion des dernier·es présent·es sur les lieux.
Il y a eu au moins deux interpellations durant cette journée.

De souvenir de manifestant·es, cela faisait depuis le CPE qu’une manifestation syndicale n’avait pas été gazée à Nancy.

JPEG - 312.2 ko
JPEG - 358.5 ko
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 865.7 ko

Les syndicalistes ont ainsi pu goûter au traitement réservé aux GJ depuis un an... et tant pis s’il y avait aujourd’hui des gamin·e·s et des vieux dans le cortège. Dommage que les camions syndicaux ne soient pas restés en soutien aux manifestant·es qui affrontaient les flics, cela a provoqué des réactions un peu amères...

10.000 personnes à Nancy, avec plein de manifs dans les communes alentours, c’est un véritable succès. C’est maintenant dans les prochains jours que les choses vont se jouer.



Articles de la même thématique : Mobilisations – Actions