« Anomie » : publication sur les mobilisations contre la précarité à l’Université de Lorraine

Nancy |

Dans la continuité de la mobilisation contre le projet de la LPPR [1] et la précarisation dans l’ESR [2] cette brochure a pour objectif de créer un espace d’expression local, de récolter des récits et des témoignages, de mutualiser le matériel militant et de diffuser des analyses critiques ou des retours sur les luttes et les actions en cours.

Il y a quelques semaines, pendant que les étudiants, les enseignants et les chercheurs se préparaient à la « semaine noire » de grève nationale à l’université, les villes se faisaient envahir par le coronavirus dans l’insouciance totale des dirigeant.e.s, et cela, malgré les cris d’alarme des services médico-sanitaires.

Depuis, les médias, les comités de mobilisation et certains syndicats ne cessent de mettre en évidence les inégalités face à la pandémie. L’annonce du report des réformes (Chômage, retraites, université, etc.) n’a pas pour autant démobilisée les militant.e.s du mouvement contre la LPPR. C’est pourquoi, si nous participons à la lutte nationale contre le virus, nous maintenons notre vigilance face aux politiques gouvernementales.

Nous voilà donc, nous aussi, confiné.e.s dans la deuxième région la plus touchée de France. La brochure « Anomie » était à l’origine pensée pour être imprimée, tractée et placardée, mais la fermeture des établissements universitaires nous a poussés à réfléchir à un support alternatif. Nous espérons que vous ferez bonne lecture !

Précaires de l’ESR,
des étudiant.e.s et enseignant.e.s
[im]mobilisé.e.s.

Télécharger la brochure.



Notes

[1LPPR : loi de programmation pluriannuelle de la recherche.

[2ESR : enseignement supérieur et recherche.

Articles de la même thématique : Services publics