ZAD du Moulin : APPEL à converger sur zone

Strasbourg |

Source zaddumoulin.fr

Le Tribunal Administratif de Strasbourg a rendu son jugement mercredi 20 juin 2018 et autorise ARCOS, filiale de Vinci, à expulser les habitant.e.s de la ZAD de Kolbsheim avec l’aide des forces de l’ordre « si nécessaire ». Cette décision s’applique immédiatement. Une opération massive à l’encontre de la ZAD est donc possible à tout moment.
Alors que l’avis de l’enquête publique reste à être publié, que des recours en justice contre les travaux sont en cours, ARCOS a choisi de miser sur la force. Une fois de plus la justice du profit est de leur côté, mais la raison est avec nous. Toute opposition à leur revenus financier est considéré comme une menace à faire disparaitre. Pour cela, l’Etat n’hésite pas à mettre ses chiens de garde à disposition. Devons-nous trembler ? Absolument pas !

« Nous appelons à la mobilisation générale »

Le dernier rempart contre le déboisement des forêts est en danger. Nous avons besoin de toute l’aide possible et ce dans les plus brefs délais. Nous appelons tou.te.s les citoyen.ne.s à converger vers la ZAD du Moulin. Venez dormir et renforcer les défenses, soutenir la construction de barricades et contribuer à garder les arbres debout des machines croqueuses de forêts.
Nous avons besoin de toutes les présences humaines possible : jeune, vieux, villageois, citadins, Strasbourgeois, étrangers, écologistes, … Nous sommes également à la recherche de matériel : cordes, fils de fer, clous, bois, pneus.

Soyez également vigilant.e.s aux alertes, principalement le matin au réveil, tôt, autour de 6h. En cas de mobilisation, nous vous appelons à converger vers :

  1. La mairie de Kolbsheim
  2. Le centre sportif d’Ernolsheim/Bruche
  3. La maison du préfet à Strasbourg
  4. Aux tracteurs solidaires, de bloquer la base chantier d’Arcos à Duttlenheim
  5. Tous les lieux de pouvoir en France

Toutes initiatives collectives en soutien à notre bataille sont à mettre en œuvre. A un moment, l’Etat et Vinci doivent comprendre que l’intérêt public à des fins privés au service de quelques-uns, à imposer un projet inutile et destructeur, là où des solutions alternatives existent, doivent cesser ! Nous n’avons qu’une seule terre, il est temps d’en prendre conscience.

Merci d’avance à celles et ceux qui entendront cet appel ! Nous ne lâcherons rien.
Nous ne défendons pas la nature, c’est elle qui se défend au travers de nous.

Les habitant.e.s de la ZAD du Moulin et leurs soutiens