[Toulouse] Ne plus payer, faire payer !



La nuit du 23 au 24 septembre, à Toulouse, allée Frédéric Mistral et avenue Jules Julien, deux banques LCL ont été taguées et attaquées à coups de marteaux.

L’austérité, la misère et l’inflation ne tombent pas du ciel. Certains prennent tout, et laissent leurs miettes. En écho aux appels à ne plus payer [1], à brûler ses factures, aux manifs du 29 septembre et celles à venir, prenons aussi la nuit.

Contre l’angoisse de la fin du mois, quelques coups dans la gueule des profiteurs de guerre.
Contre l’angoisse de la fin du monde, quelques coups dans la gueule de ceux qui la financent.

On sait que c’est pas dingue dingue dingue, de faire baing, baing, baing sur des vitres de banques.
Mais quand les prix montent, les vitres tombent, et c’est déjà ça. La grève arrive, qu’elle vienne avec fracas.

Et un salut de solidarité à Boris [2]

CCA
(confédération des copaings d’avant)



Articles de la même thématique : Économie – Inégalités