Rassemblement le premier jour de l’enquête parcellaire

Gondrecourt-le-Château (55) |

Article initialement publié sur bureburebure.info.

JPEG - 125.9 ko

L’ANDRA mène actuellement une enquête parcellaire (équivalent enquête publique) du 18 mars au 12 avril dans les communes concernées par des expropriations : Bure, Mandres-en-Barrois, Bonnet, Horville-en-Ornois, Cirfontaines-en-Ornois, Saudron, Gillaumé et Gondrecourt-le-Château (y compris Luméville et Tourailles). Dans les onze dates de permanences, il est possible de consulter le dossier et de donner ses remarques dans le registre, en présence des commissaires enquêteurs : Yves LALLEMAND, Francis GERARD, Jean-Pierre GRANJON, tous retraités et du géomètre qui a travaillé sur le dossier.

JPEG - 121.5 ko

Le premier jour de l’enquête parcellaire, le 18 mars de 9h30 à 12h30, nous nous sommes retrouvé.es à Gondrecourt-le-Château pour un rassemblement devant la mairie, où se tenait l’ouverture de l’enquête parcellaire. Pour cette première date, on voulait marquer une présence dans la ville et montrer une résistance contre les expropriations et contre CIGEO ; ainsi que mettre de la contre-information à disposition.

JPEG - 174.3 ko

Dans la mairie, les 5500 pages réparties en nombreux dossiers étaient disposés sur les tables. Tout le monde jouait son rôle : les commissaires enquêteurs se vantaient de leur indépendance (mais pas de leur ignorance du projet…), l’ANDRA qui aurait pu répondre aux questions était absente, les dossiers semblaient conçus pour ne pas être consultés. Comment les habitant.es qui ne résident pas sur place sont censé.es lire ces kilos de papier ? Pourquoi les exploitant.es non-propriétaires ne sont pas contacté.es ? Pourquoi ne pas avoir une version numérique d’un dossier public aussi imposant ? Qui croit encore à l’utilité des avis consultatifs ?

JPEG - 191.1 ko

Le soir-même, l’ANDRA organisait à 19h30 une réunion publique à Mandres sur les expropriations à venir :

Réunion publique de l’ANDRA perturbée à Mandres

Le lundi 18 mars à 19h30, l’ANDRA organisait une réunion publique d’information pour expliquer son point de vue sur l’enquête parcellaire et les expropriations menaçantes. Cette propagande, en lien avec le projet de poubelle de nucléaire CIGEO, a tourné au tumulte après 45 minutes.


Articles de la même thématique : Écologie – Nucléaire