Rassemblement festif et antifasciste le mercredi 6 juillet 18h à l’Esplanade à Metz

Metz (57) |

Pour fêter notre victoire, remercier tous nos soutiens et réaffirmer la liberté de manifester.

La Chorale Révolutionnaire qui rassemble des militant e s de Moselle nous invite à un rassemblement festif et antifasciste pour :

  • Fêter la victoire de leur recours en cassation ;
  • Nous remercier d’avoir soutenu les choristes révolutionnaires verbalisé.e.s ;
  • Réaffirmer haut et fort que manifester est une liberté fondamentale que les gouvernements successifs à la solde des grands patrons, actionnaires et capitalistes n’ont eu de cesse de bafouer pour essayer d’éteindre ou de faire taire toute forme de contestation ;
  • Réaffirmer haut et fort les valeurs de la Chorale Révolutionnaire dont les militant.e.s luttent au quotidien pour la justice sociale et environnementale, un modèle de société émancipateur et solidaire de tous les peuples.

Nous sommes toutes et tous les bienvenu.e.s (sauf les extrêmes droites en tout genre !! Les luttes antiracistes et antifascistes font partie des combats de la Chorale Révolutionnaire).

Rappel des faits :

Le 23 mai 2020, la Chorale Révolutionnaire s’inscrit dans une démarche militante et répond à un appel au déconfinement des colères en organisant une répétition revendicative, en plein air, à l’esplanade de Metz, par petits groupes (de moins de 10 personnes).

Quelques pancartes sont installées pour dénoncer la gestion catastrophique de la crise sanitaire par le gouvernement actuel et les gouvernements précédents qui se sont appliqués à casser les services publics en privilégiant les intérêts financiers plutôt que l’humain.

L’intervention des forces de l’ordre ne se fait pas attendre. Contrôles d’identité, retrait des panneaux revendicatifs, destruction de certains panneaux, un policier va jusqu’à lancer : « Il est interdit de revendiquer ! » et informe qu’un arrêté préfectoral interdisant toute manifestation a été pris la veille.

Quelques jours plus tard, 14 militant.e.s reçoivent une amende de 135 € pour « participation à une manifestation interdite sur la voie publique ».

Les convocations au tribunal de police s’échelonnent en janvier, février et octobre 2021. Les choristes révolutionnaires sont condamné.e.s à des amendes d’un montant allant de 11 € à 135 €. Ils et elles décident de ne rien lâcher et grâce aux soutiens financiers de nombreux.ses militant.e.s déposent un pourvoi en cassation.

➡️ La cour de cassation a cassé le jugement du tribunal de police créant ainsi une jurisprudence "Participer à une manifestation non déclarée" n’est ni condamnable, ni verbalisable !

JPEG - 138.8 ko

Articles de la même thématique : Mobilisations – Actions

Travail Social en lutte !