Islamophobie, racisme d’État : Basta ! Avec Saïd Bouamama

Strasbourg |

Réunion publique le mercredi 4 mars 2020 à 20h au Cardek (1 Place des Orphelins) à Strasbourg, organisée par le collectif D’ailleurs nous sommes d’ici 67.

Que l’on soit noir-e, arabe, musulman-e, Rrom, migrant-e, sans-papiers, travailleur-se immigré-e, habitant-e de quartier populaire, les discriminations se vivent au quotidien et depuis très longtemps. Il s’agit d’une violence systémique qui touche tous les aspects de la vie quotidienne : emploi, logement, contrôles policiers etc.

Mais quand on parle de racisme d’État et d’islamophobie, on dit que le problème vient de la manière dont la société est dirigée et organisée.

Le racisme en France a une histoire, et elle nous ramène à son passé colonial et à des massacres au nom des Lumières et de la République.

Mais ces dernières années, les discours de haine et les politiques d’exclusion, notamment à l’égard des musulman-e-s, se sont encore amplifiés.

Quand Macron appelle à une « société de vigilance » contre l’ « hydre islamiste » et invite la société à la paranoïa généralisée contre nos frères et sœurs musulman-e-s, on ne doit pas s’étonner que ses ministres fassent ensuite des circulaires pour exclure les mamans voilées des sorties scolaires ou que des universités fichent leur personnel...

Saïd Bouamama, sociologue de l’immigration, militant antiraciste au Front uni de l’immigration et des quartiers populaires (FUIQP), il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le panafricanisme, les luttes de décolonisation et de l’immigration post-coloniale.

PDF - 126.4 ko