GCO : Nous restons mobilisés !

Strasbourg |

« Ne doutez jamais du fait qu’un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. »

texte source sur gcononmerci.org

La pression augmente.
Des maires… surtout un, vient de basculer dans le camp des résignés. Les autres, s’ils avaient été contre, nous l’aurions su. Sauf peut-être pour un, qui a été longtemps dans notre camp et puis, comme tout personnage politique à géométrie variable, il nous a tourné le dos voilà maintenant quatre ans.

Pour autant, rien n’est encore plié !

Ces quinze derniers jours, jusqu’au 1er mars pour être précis, oui, des arbres sont tombés, mais beaucoup sont encore debout ! Oui, il y a des travaux préparatoires plutôt spectaculaires, mais ne confondez pas fouille archéologique avec chantier d’autoroute.

A ce jour, Arcos, filiale de Vinci en charge de la construction du GCO, n’a pas les autorisations définitives pour les travaux du contournement.

Il y a des décisions de justice qui ne sont pas encore connues des suites de recours engagés ou à venir. Une enquête publique dans le cadre de la loi sur l’eau concernant les mesures environnementales du projet n’a pas encore eu lieu. Nous ne pouvons pas prédire, ni l’État, ni Vinci, ce que la commission d’enquête rendra comme décisions. D’autant que l’avis rendu public par l’Autorité environnementale le 21 février dernier, a été plutôt accablant pour le projet.

Financièrement, la demande de prêt souscrit par Arcos auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI) n’a pas encore abouti. Une enquête est en cours.

Sur le terrain, les expropriations et remembrements ne sont pas finalisés.

Les promoteurs sont présomptueux d’annoncer des travaux pour la fin août, avec une mise en service toujours bloquée en septembre 2020, là où Vinci accuse déjà un retard de huit mois.

Une chose est certaine : ne comptez pas sur le collectif GCO non merci, pour lui faciliter la tâche. Nous continuons d’agir devant les tribunaux. Nous poursuivrons nos manifestations sur le terrain et soutiendrons toutes celles et tous ceux qui œuvrent à ne pas nous laisser voler notre droit à un avenir sans GCO.
Nous soutenons l’idée d’un moratoire pour sortir de l’impasse dans lequel les promoteurs du projet nous plongent. Nous ne voulons pas voir notre plaine d’Alsace être transformée en couloir à camions et servir les intérêts de quelques-uns au détriment de l’intérêt général qui n’est pas celui pour lequel ils nous ont vendu le projet.

Nous continuons la mobilisation.

Ce mercredi 7 mars, comme tous les mercredis depuis le 24 janvier, nous nous rassemblerons devant la préfecture à STRASBOURG de 17h à 19h.

Jeudi 8 mars,

le groupe anti-GCO de PFULGRIESHEIM, dans le cadre de l’opération « Occupe ton rond-point », organise une action « occupe ta D31 » de 7h30 à 9h00 au niveau de l’arrêt bus Réseau 67 au coeur du village sur la D31 dans le but d’interpeller les automobilistes circulant sur cet axe – (1)

Vendredi 9 mars,

des habitant.e.s et des militant.e.s anti-GCO occuperont un rond-point à VENDENHEIM, à l’entrée sud du village en direction de Brumath de 17h à 18h30. –– Au même moment, un autre rond-point sera occupé entre DUTTLENHEIM et Duppigheim, à l’intersection entre la D392 et D111 – (1)
_
(1) http://zaddumoulin.fr/mobilisation-gco-occupe-rond-point


L’actualité sur le terrain tourne aux alertes fréquentes,

nous vous invitons à suivre le FIL INFO sur le site de la ZAD – zaddumoulin.fr – pour vous tenir informé des événements et alertes probables pouvant survenir. Merci à chacun.e de faire le relais et mobiliser les personnes de votre entourage ou réseaux de connaissances, en cas d’alerte.

JPEG - 271 ko
JPEG - 2.8 Mo

_



Articles de la même thématique : Anticapitalisme

Éthique en toc