Fête du Molodoi & salon du livre

Strasbourg |

Programme de la fête du Molodoi et du salon du livre à Strasbourg, du 28 avril au 1er mai.

Samedi 28 avril – salon du livre – concerts

De 14h à 19h (entrée libre) :

  • Stands éditeurs indépendants, illustration, critique sociale...
  • Tables de presse militantes
  • Fanzinothèque en consultation
  • Atelier fanzine : Création d’un fanzine collectif au risographe.
  • Écoutes radiophoniques :
    • 14h30 : « Aucune terre en vue, aucune mer non plus d’ailleurs », pièce de théâtre radiophonique
    • 16h15 : De « Radio verte Fessenheim » à « Radio Klaxon », une brève histoire des radios en lutte
    • 18h : « Rock Against Police ».

De 19h à 20h30 :

  • Bouffe prix libre, en compagnie de Food not Bombs et de la Friterie du Progrès

À partir de 21h (Entrée prix libre) :

  • Zad Cokar ouvrira un bal bizarroïde
  • Les Chevals Hongrois rapperont « Le Condamné à Mort », de Jean Genet

Dimanche 29 avril – salon du livre – présentation livre – discussion

De 14h à 18h (entrée libre) :

  • Stands éditeurs indépendants, illustration, critique sociale...
  • Tables de presse militantes,
  • Fanzinothèque en consultation,
  • Atelier fanzine : Création d’un fanzine collectif au risographe,
  • Linogravure enragée.

À 17h (Entrée libre) :

  • Présentation du livre « L’épopée alsacienne du Dreyeckland », de Jocelyn Peyret, suivie d’une discussion avec l’auteur sur les résonances de ces luttes des années 70 avec les luttes actuelles.

Lundi 30 avril – concerts

Dès 20h, concerts Irish Punk avec :

P.AF. 8 euros

Mardi 1er Mai – bouffe – présentation livres sur Mai 68 – discussion

Après la manif contre le Travail au centre-ville de Strasbourg

  • 12h : Bouffe prix libre

À 15h (entrée libre) : Présentation croisée de

  • « Trimards - « pègre » et mauvais garçons de Mai 68 », par Claire Auzias. Trimards à Lyon, loulous à Grenoble, zonards à Nantes, katangais à Paris... Ce lumpenprolétariat était l’autre face de la révolution.
  • « Voyage en Outre-Gauche », de Lola Miesserof. Une exploration de l’« archipel outre-gauche », mouvement hétérogène allant des anars indépendants à l’ultra-gauche en passant par les situationnistes au cours des années post-68.
  • Suivie d’une discussion ouverte avec les autrices, jusqu’à l’apéro !


Articles de la même thématique : Culture

Tell us a story