Appel : Pour des Etats Généraux de la Paix à Epinal

Épinal |

Journée du samedi 22 juin 2019, Espace cours

La crise climatique s’aggrave : malgré la mobilisation de centaines de milliers de citoyens à travers le monde pour interpeller leurs gouvernements, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de nouveau ces 3 dernières années (+6,7% en 2017 en France) alors qu’elles diminuaient depuis 1990. Le président Trump, lui, s’est retiré de l’Accord de Paris sur le climat… qui pourtant prévoit une hausse de 4° de la température globale de la planète en 2100 (par rapport au début du XXe siècle) !
En même temps, même si les médias de masse l’évoquent beaucoup moins, on constate des augmentations budgétaires importantes… pour le militaire ! En France, l’augmentation est de 1,7 milliards d’€ en 2019 (50 sont prévus pour 2025 !), avec la priorité donnée aux achats d’armes et au nucléaire ; aux USA, on dépasse les 716 milliards de $ en 2019 (plus de 100 milliards de plus en 2 ans) ! Trump a déclaré à la tribune de l’ONU que l’armée américaine n’avait jamais été aussi puissante ! 1/3 des dépenses militaires mondiales sont réalisées par les USA et les 2/3 par les pays membres de l’OTAN et leurs alliés !
Mais quel est le rapport entre militarisme et climat ? Il est clair pour nous que les dirigeants de l’OTAN répondent à la crise écologique en préparant de nouvelles guerres. Les changements climatiques vont provoquer –provoquent déjà pour des dizaines de millions de personnes– des déplacements de populations fuyant la famine… et des guerres pour les ressources naturelles. Rien d’étonnant à cela : l’OTAN a bien mené deux guerres en Irak, en 1991 et en 2003, avec entretemps un embargo qui a conduit à la mort d’un demi-million d’enfants… pour le pétrole. Les prochaines guerres se feront peut-être pour le contrôle de l’eau...
Ces milliards déversés dans le « complexe militaro-industriel » sont eux-mêmes sources de pollutions gigantesques : l’armée Etats-Unienne est par exemple… le premier consommateur mondiale d’énergies fossiles (chiffre de 2016…) ! L’aviation militaire dépense 1/4 de la consommation mondiale de kérosène ! Les guerres tuent les hommes, détruisent leur environnement… et 1% de la superficie terrestre est retirée à l’agriculture, polluée, pour l’entraînement des armées !
Les milliards dépensés dans le militaire, qui ont quasiment doublé depuis 2001, privent l’Humanité de ressources colossales qui pourraient être bien plus utiles pour résoudre ses véritables problèmes : outre la crise climatique, qui bouleverse déjà –et bouleversera encore davantage– l’économie mondiale (routes commerciales, ressources naturelles…), la malnutrition (qui concernait encore 821 millions de personnes en 2017, contre 804 en 2016...) et les pandémies (sida, paludisme, maladies dues à la pollution de l’air et la malbouffe…), la pénurie de moyens touchant les services publics : santé, éducation... 1/4 des budgets militaires seulement pourraient résoudre ces problèmes de l’Humanité.
Il ne pourra donc pas y avoir d’avenir pour la planète, par la transition écologique, sans transition pacifiste. Les milliards gaspillés dans les armes et les armées doivent servir le bien-être de l’Humanité, qui ne peut se passer d’une culture de Paix. Ce n’est pas une utopie : c’est une nécessité.
C’est pourquoi les organisations signataires appellent leurs adhérents et au-delà, à participer massivement aux premiers Etats Généraux de la Paix à Epinal, la journée du samedi 22 juin 2019, à l’Espace cours.

Premiers signataires : Mouvement de la Paix - Comité des Vosges, Association Républicaine des Anciens Combattants des Vosges.