5 ans déjà !

Nancy |

Le CCAN (Centre Culturel Autogéré de Nancy) est un regroupement d’associations, de collectifs, d’individu-e-s, ou de syndicats (CNT) oeuvrant pour la diffusion de l’idéal libertaire.
Il fêtait ses cinq années d’existence ce week-end. Retour sur les nombreux évenements proposés.

Ce long week-end d’anniversaire a commencé samedi avec une soirée de présentation et de discussion par les camarades du tout nouveau syndicat CNT des Travailleuse·eur·s du Sexe de Haute-Garonne (CNT-TDS-31) autour de leur syndicat, de leurs métiers, de leur démarche, de leurs luttes, de leurs revendications.

Le lendemain c’est le colectif la C.R.I.S.E. qui à 15h investissait le 69 rue Mon-Désert pour sa maintenant célèbre zone de gratuité. Le principe ? On vient avec les vêtements dont on n’a plus besoin, on les met gratuitement à disposition des gens et on repart avec ce qui n’a pas été donné. Là encore le monde était au rendez-vous. Le tout rendu très festif avec la venue de musiciens assurant une ambiance musicale latine.

Y’a quand même plus d’ambiance que dans un bureau de vote

L’après-midi s’est terminé avec la représentation par une des membres du centre culturel du spectacle de rue « Poser ses pieds sur un petit tapis » devant l’église à côté du CCAN.

Sur les coups de 19h le collectif Las Vegan a servi une succulente cuisine végétalienne alors que la musique reprenait jusqu’à la fin de la soirée.

Le lendemain la bibliothèque / fanzinothèque du CCAN reprenait du service après deux années de pause. Pour l’occasion se tenaient des atelier badges et sérigraphie où il était possible de venir customiser ses vêtements aux couleurs du local ou de la grève générale.

A 17h le cercle de poésie le MotMent qui se réunit tous les lundi au CCAN qui est venu nous faire une lecture de poèmes contestataires.

Le week-end s’est fini avec en beauté une nouvelle bouffe vegan et un super gâteau d’anniversaire !
Espérons que le CCAN puisse continuer à exister pendant de nombreuses années et finir par voir ses idées d’autogestion se répandre.



Articles de la même thématique : Vie politique locale

Articles de la même thématique : Culture

Lettre à France 2...