L’Université s’arrête, l’Université est ouverte

Nancy |

Répondant à l’appel de l’AG, personnels et étudiant⋅es s’organisent pour la journée « Université Ouverte » de jeudi 13 février avec des débats, conférences, projections, etc. sur divers sites de l’Université (CLSH à Nancy, FST de Nancy, INSPE à Maxéville, Département Arts du Saulcy à Metz...).

Vous trouverez ci-dessous et en pièce jointe le programme de la journée du 13 février sur le Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy :

  • 8h30 : Un café pour démarrer + casserolade sur le campus
  • 9h30 : Loi de programmation pluriannuelle de la Recherche (LPPR) : Qu’est-ce que c’est ?
    Intervention de Maxime Amblard (élu CS de l’Université de Lorraine) + débat avec la salle
  • 11h00 : Décryptage de la réforme des retraites
    Vidéo sur la réforme Macron + Intervention de Nicolas Castel (sociologue à l’Université de Lorraine) + débat avec la salle
  • 12h30 : On mange et on boit ensemble ! AUBERGE ESPAGNOLE : On amène et on partage !
  • 14h00 : Gilets jaunes et violence d’Etat
    Intervention de Jean-Luc Kop (psychologue à l’Université de Lorraine) + débat avec la salle
  • 15h15 : Ateliers sur sujets libres
    Chacun.e peut proposer un atelier de discussion sur un thème : une boite à idées sera à disposition
  • 16h30 : Témoignages sur les conditions de travail dans quelques secteurs en lutte
  • 18h00 : Projection de « Etudiants, l’avenir à crédit », film de Jean-Robert Viallet
  • Tout au long de la journée : Atelier Photos « les images de nos colères »
    Venez-vous faire tirer le portait avec le message de vos colères ! Exposition à venir sur le campus !

N’hésitez pas à le diffuser auprès des personnels et des étudiant⋅es.

Participez ! Mettez vous en grève ! Jeudi 13 février, on arrête tout, on réfléchit, on s’organise !

PDF - 80.7 ko

L’appel intersyndical à cette journée :

Le 5 décembre, plusieurs secteurs se lèvent contre la réforme des retraites. Dans l’enseignement supérieur et la recherche, nous apprenons que les pensions baisseront en moyenne de 30%. Le 11 décembre, le Premier Ministre affirme que la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR) permettrait une revalorisation des salaires. Or, les trois rapports qui servent d’appui à la rédaction de la future loi promettent au mieux une revalorisation sous la forme de primes pour un tiers des personnels jugés les plus performants. Cette revalorisation est donc clairement inégalitaire.

Le reste du projet de LPPR s’inscrit dans la même logique : Développement de la précarité, mise en concurrence généralisée en développant encore davantage le financement sur projet, vision managériale de l’Université avec un poids croissant de l’évaluation-sanction, soumission de la recherche aux objectifs gouvernementaux et à la valorisation économique de court terme, le projet qui se dessine amplifie tous les travers que connait l’Université depuis la LRU en 2007.

La LPPR cherche à rompre clairement avec le modèle de l’université comme lieu de production de connaissances indépendant des pouvoirs politiques et économiques, géré de manière collégiale, dont la qualité est garantie par l’évaluation entre pairs.

Face à cela, les départements, laboratoires, services et instances de l’Université de Lorraine sont de plus en plus nombreux à dénoncer les orientations annoncées de la future LPPR

Les personnels de l’Université de Lorraine sur Nancy, réunis en Assemblée Générale le 30 janvier 2020, appellent l’ensemble des personnels à s’informer et se mobiliser contre ces projets dangereux, notamment par la rétention des notes, par la non-tenue des jurys et par tout autre moyen.

Enfin, les personnels réunis en assemblée générale, soutenues par le SNESUP-FSU, la CGT FERC Sup et SUD Education, appellent tous les personnels à se mettre en grève, à organiser et participer à une Journée « Université ouverte » le Jeudi 13 Février.

Nous appelons :

  • A stopper le cours normal des choses en suspendant toute activité d’administration, d’enseignement et de recherche
  • A organiser ce 13 février sur les différents campus des conférences, débats, projections de film, pour faire vivre notre mouvement de protestation, expliquer nos luttes, comprendre les enjeux des contre-réformes actuelles et mobiliser la communauté universitaire


Articles de la même thématique : Services publics