Mais alors, que veulent les Gilets Jaunes de Meurthe-et-Moselle ?

Nancy |

Les Gilets Jaunes du 54 étaient appelés à venir participer à leur 3ème Assemblée Générale jeudi 7 mars.
Au programme :
- Intervention de Dominique Valck
- Charte des GJ du 54
- Les revendications
- Evénements à venir
- Prochaine AG

Apres une introduction à l’AG et une présentation de l’ordre du jour, c’est étrangement Dominique Valck, président du Conseil de développement de la Métropole du Grand Nancy et de la Coordination Nationale des Conseils de Développement, chargé des réflexions sur la santé, le transport et la démocratie participative qui vient nous expliquer à quel point le mouvement de GJ est formidable et qu’il est une source d’inspiration pour lui et son équipe. L’homme est à l’aise, parle en novlangue avec des expressions comme « Ingénierie citoyenne », « Manifeste de résistance citoyenne ». Il invite les GJ à participer à une grande réunion le 9 mars, intitulée « La Manufacture des Solutions », voulant regrouper une centaine de personnes (il souhaiterait 25 GJ), permettant de faire remonter à Paris un rapport regroupant des solutions émanant du peuple.
L’invitation n’a pas forcement eu un superbe accueil, le lieu de la réunion n’étant pas connu, on peut douter que beaucoup de GJ qui voudraient tout de même y aller puissent s’y rendre.
M. Valck partira tout de suite après son intervention, il faut croire que l’auto-organisation des GJ ne l’intéresse finalement pas tant que ça.

Le second point étant consacré à la charte, le groupe de travail chargé de sa création a lu la première ébauche. Après quelques discussions le texte sera retravaillé pour séparer règles de fonctionnement et revendications. Mais on notera une grande présence de la volonté de s’organiser autour du principe de la démocratie directe.

Vient ensuite le point des revendications. Basé sur celles de l’Assemblée des assemblées de Commercy le questionnaire mis en ligne. Dix revendications ressortent :

  1. Amélioration des conditions de travail et de soin dans les hôpitaux avec 92% des votant-e-s d’accord.
  2. Lutte contre l’évasion fiscale 90.9%
  3. Egalité Homme/Femme 89.7%
  4. Revenu décent pour tout-e-s 88.9%
  5. Réaménager les services publics et les territoires 87.4%
  6. Amélioration des transports publics 87.1%
  7. Liberté d’expression 86.4%
  8. Arrêt des pesticides 86.1%
  9. Revalorisation des retraites 85.7%
  10. Abolition de l’impunité des politiques face à la justice 85.3%

Il est intéressant de voir que les revendications sont loin des points abordés lors du grand débat nationnal.

L’AG s’arrêtera malheureusement là, après la pause des dissensions se sont cristallisées autour d’une action avortée sur un péage, chacun s’accusant à coup de lecture de messages Facebook, difficile de comprendre l’histoire quand on n’est pas sur les réseaux sociaux.

Mais ce qui mettra vraiment fin à l’AG c’est l’arrivée des flics devant et dans la salle des fêtes, commençant à compter le nombre de participants et à contrôler l’identité de certaines personnes.
Impossible de parler du futur du mouvement en présence des forces répressives.
On ne saura pas s’ils ont été appelés ou s’ils sont venus d’eux-mêmes.

La prochaine AG est prévue Jeudi 21 mars à 19h Espace Jean Jaurès Salle Léo Ferré à Tomblaine.



Articles de la même thématique : Anticapitalisme