1979 : La « république populaire de Longwy »

Longwy |

Le 23 mars 1979, près de 300.000 personnes participent à la marche des sidérurgistes de Longwy sur Paris. La manifestation est marquée par des affrontements très durs avec la police. Cela fait alors quatre mois que la France entière a les yeux rivés sur cette commune de Meurthe-et-Moselle et la lutte féroce qu’y mène toute une population pour le maintien de l’emploi, contre les licenciements.

En 1978, la sidérurgie française est acculée à la faillite. Son patronat, familial et traditionnel, a été incapable d’anticiper l’évolution économique et de moderniser l’outil de travail. Comme quoi le « capitalisme à papa » n’est, pas davantage que le capitalisme financier et mondialisé, un gage de rationalité et de stabilité. Devant l’impéritie du patronat, le 20 septembre 1978 l’État prend le contrôle des sociétés sidérurgiques et annonce bientôt 21 000 licenciements (dont 7 800 à Longwy). C’est le début de plusieurs mois de lutte acharnée des sidérurgistes.

Trois syndicalistes qui furent au cœur des événements reviennent dessus pour Alternative libertaire.

La suite est à lire ici