Retour sur un week-end mobilisé

Nancy |

Du "Monde sans frontières" le samedi à la fête en soutien à la MJC des Trois Maisons lundi, en passant par les défilés du 1er mai, retour sur un week-end riche en événements militants et populaires.

Ce week-end de trois jours entre deux tours d’élection présidentielle, cela a été l’occasion de signifier notre rejet des politiques antisociales et anti-migrants conduites depuis trente ans... et que les deux finalistes promettent d’agraver. Ni patrie, ni patron !

Cercle du silence en musique

Samedi 29 avril à Nancy, le « Cercle du silence » organisé chaque dernier samedi du mois place Stanislas par RESF (Réseau éducation sans frontières) a été exceptionnellement transformé en manifestation festive.

L’objectif de RESF était d’« exprimer notre ferme volonté de défendre la place des Migrants en France quels que soient les résultats des élections. » Avec 150 participant.e.s, parmi lesquel.le.s des familles de réfugiés, de déboutés, et les mineurs isolés, et l’intervention de plusieurs artistes, l’objectif a été atteint.

Construisons un monde sans frontière

Une journée de solidarité et d’informations pour les réfugié.e.s, samedi à la MJC Savine à Villers-les-Nancy, organisée avec la participation de : Lueur d’Asile, RESF, Alternative Libertaire, CNT interco 54, CCAN, Quartier libre, SUD Educ54, Bzzz ! Association, MJC Jean Savine, les résidents du CAO de Nancy.

Là aussi belle affluence et participation aux différents événements programmés, débats et concerts.

On a pu s’y informer sur la situation et les différentes démarches que doivent subir les migrant.e.s en France via plusieurs tables rondes et partager d’importants moments de convivialité entre les personnes présentes, qu’elles soient migrantes ou non, notamment autour d’ateliers sport ou cuisine.

L’après-midi ensoleillée a permis à la Chorale des Sans Nom de chanter dehors tandis qu’à l’intérieur de la MJC on pouvait trouver bar, table de presse et zone de gratuité.


Cette journée forte en échanges s’est achevée avec les concerts de plusieurs groupes venus apporter leur soutien aux migrant.e.s.

Accueil des élu.e.s place Stanislas

Le premier mai, les voilà manifestant.e.s d’un jour ! Quelques dizaines de vrai.e.s manifestant.e.s sont allé.e.s leur dire ce qu’elles et ils en pensaient. Cf. notre article ici.

Manifestation du premier mai


On aurait pu s’attendre à plus de monde dans les cortèges syndicaux pour cette manifestation d’entre deux tours, le plus gros étant le cortège de soutien du collectif Nos3Maisons qui lutte contre la disparition voulue par le maire de Nancy, Laurent Hénart, de l’Annexe de la MJC des Trois Maisons.

Au total ce sont tout de même 3000 personnes qui ont défilé ce matin du 1er mai.

Comme à son habitude depuis l’année dernière et les manifestation contre la loi Travail, la BAC et les RG encadraient de près et en nombre le cortège libertaire.

Ce même cortège se sépara du défilé avant l’arrivée place Stan afin d’attendre les amis de la MJC et de se mélanger à eux pour continuer la manifestation jusqu’au faubourg des Trois Maisons.

Fête populaire aux Trois Maisons


Ce ne sont pas moins de deux cents personnes qui arrivent finalement à la MJC des Trois Maisons. Elles sont rejointes par beaucoup d’autres tout au long de l’après-midi pour partager nourriture, boissons, créations, danses et chansons dans une ambiance festive de camaraderie.

« Pour la vie ! la création ! pour un lieu qui réunit, qui ouvre l’esprit et les horizons ! »
- Témoignage d’Estelle

Il est difficile d’être exhaustif sur le nombre d’activités culturelles proposées tout au long de cette journée... mais voici un résumé en photos de toute cette vie qui pourrait disparaître des Trois Maisons si Laurent Hénart parvenait à démanteler la MJC. De quoi être motivé.e.s pour l’empêcher de nuire !