Retour sur le 20 mai à Saint Dizier



Au coeur d’un territoire nucléarisé, Saint Dizier, sous-préfecture de la Haute-Marne, accueillait le rassemblement anti-nucléaire "300000 pas vers Saint Dizier", ce samedi 20 mai 2017.


Partant du stade Jacquin, pour une déambulation festive dans les rues de Saint Dizier, les quelques centaines de personnes présentes pour cette manifestation, ont pu apprécier le dispositif de sécurité mis en place.

Société nucléaire, société policière

Deux jours après le vote, pour le moins tendu, du conseil municipal de Mandres-en-Barrois, un dispositif policier important quadrillait tout le centre ville de Saint-Dizier pour accuellir les anti-nucléaires.

Stationnement interdit, circulation coupée dans tout le centre-ville, parc fermé au public, présence abondante des forces bleues, terrasse de café réduite, barrières bloquant l’accès au fronton de la mairie, quelques magasins fermés pour l’occasion, sous-prefecture en état de siège, et dans cette société du spectacle de plus en plus nauséabonde, la force des symboles jaillit partout.

Surprise !
En pleine déambulation, à la sortie de la rue de la Commune de Paris, sur la gauche du cortége se trouve un important barrage bleu-plexi en travers de la rue de la République !

Histoire de bien rappeler à tout le monde qu’il s’agit de ne pas sortir du parcours convenu...
Ce jour, pas de débordement, simplement un constat.

Se défaire du cadre

Pour qui n’aurait pas encore acquis cet enseignement des temps présents, une journée comme celle-ci montre clairement quelles sont les intentions gouvernementales quant à l’opposition aux projets du capital.

Tout amène à penser la nécessité de déborder la situation, pas uniquement de manière spontanée lors d’événements ponctuels mais en permanence dans les luttes au quotidien, retrouver le pouvoir de faire dans-contre-et-au-delà du capital (Holloway). Ceci nous rapproche du slogan « ZAD partout », qui pourrait être une boussole fiable des consciences en résistance face à la marche morbide de nos sociétés.

Contre le capital et sa destinée mortifère, contre le monde du nucléaire, résistance collective, autonome et communisatrice !



Articles de la même thématique : Écologie

GrosGnon est bien malade