On y est ! Et on y reste !

Metz |

Semaine d’intimidations policières pour le Bresci

Il n’a pas fallu bien longtemps avant que nous recevions la visite du propriétaire suivi de près par la police, ce qui passait pour une simple visite de relevé d’identité se transforma très rapidement les heures suivantes en un harcèlement. Comme une fois ne suffit pas, il a fallu nous envoyer l’équipe B, un peu plus tard, plus nombreux et plus vicieux, allant jusqu à essayer de se faire passer pour des gentils bisounours se souciant de notre confort. Jamais nous n’aurions pensé un jour captiver tant d’attention.

Oui, les mesures étaient tellement disproportionnées que tous les yeux étaient rivés sur cette scène théâtrale que la police nous offrait, le spectacle fut bien plus intéressant l’après-midi du jour suivant. On change de registre : nouvelles équipes, nouveaux moyens, cette fois-ci accompagnés de leur bélier qu’ils affectionnent comme des enfants accrochés à leur jouet, se vantant les mérites d’avoir réussi à casser la vitre de notre porte qui n’était pas plus épaisse qu’une feuille à rouler. Messieurs, quelle prouesse !!!!

Pourquoi tant de haine ? Parlons un peu du motif, un acte imaginaire de rébellion et d’outrage qu’il y aurait eu 5 mois auparavant lors d’une soirée organisée par le collectif du C.E.S.A.M. Les arguments restent un peu flous mais les tentatives de pression quant à elles sont claires. Claires comme les vieilles vannes de beaufs que notre camarade arrêté a pu subir pendant son audition ou les menaces de le faire passer pour une balance.

Toute cette mascarade nous fait doucement rire, les tentatives de pressions ne perturbent en rien notre sérénité. Nous en sommes presque tristes pour eux, d’en être réduits à ces pratiques.

Une chose est sure, on bougera pas !!!!!

Pour marquer le coup, nous organisons un week-end "do it yourself" pour construire du mobilier en palette et en carton le 4 et 5 février histoire de se mettre bien ! Puis petite boum party pour garder la dynamique festive.

Si vous avez un peu de matos : clous, vis, colle, palettes, n’hésitez pas à venir avec.

Le collectif Bump keys
9 rue Pierre Perrat à Metz