"Chez nous", un film de Lucas Belvaux



Sur les écrans mercredi 22 février, cette fiction se veut un portrait du Front national et de son implantation dans les milieux populaires du Nord de la France.

Beaucoup d’éléments bien réel du FN se retrouvent dans le fictif « Bloc patriotique » du film, du ravalement de façade aux liens conservés avec l’extrême droite historique... jusqu’à l’allure la porte-parole qui est vraiment bluffante.

C’est un film documenté qui mérite d’être vu, et auquel il faut absolument inviter l’oncle ou la petite cousine tenté.e.s par le vote pour Marine Le Pen. Le film montre bien comment l’électorat populaire est utilisé au profit de notables et de professionnels de la politique, à l’instar des autres partis bourgeois. Il montre aussi, à celles et ceux qui l’ignoreraient, comment l’extrême droite reste historiquement liée à la tradition de violence politique des skins nazis et autres nostalgiques du fascisme des années 1930.

Les convaincus du FN ne se laisseront pas ébranler, mais les indécis pourront y découvrir de bonnes raisons de ne pas basculer.



Articles de la même thématique : Culture

Bourse aux livres au CCAN