60 personnes en soutien à Bure devant la préfecture de Nancy

Nancy |

Pour protester contre les perquisitions à la Maison de la Résistance de Bure, à la Gare de Luméville, ainsi que dans trois domiciles privés, un rassemblement était organisé mercredi soir devant la préfecture de Nancy.

Malgré les délais très courts pour diffuser l’information dans les réseaux militants, ce sont tout de même plus de soixante personnes qui ont répondu présent-es à l’appel lancé en soutien aux militant-es anti-CIGÉO de Bure, violemment perquisitionné-es par 150 gendarmes mobiles qui ont débarqué dans leurs lieux de vie et de lutte à 6h ce matin [1].

Les flics eux aussi avaient bien vu passer l’appel, et une vingtaine de bacqueux à la mine patibulaire encadrait de très près le rassemblement. Très probablement pour protéger les jardins éphémères de la place Stan’ de cette horde de dangeureus-eux antinucléaires...

Après avoir fait le point sur les événements de la journée et sur l’ampleur de la répression, les manifestants ont relayé un appel à la rencontre entre la lutte contre CIGÉO et le mouvement social, proposé par des habitant-es de Bure et des environs. À cet effet, le rendez-vous est donné demain, mercredi 21, à l’arrivée de la manifestation syndicale, pour une AG de rencontres et de partage.



Notes

[1À ce sujet, lire le déroulé de la journée sur le site VMC.

Articles de la même thématique : Écologie

GrosGnon est bien malade